l'asile.fr


4

Martine va se faire vacciner contre le Covid-19

de Pisto , le 16 novembre 2020 à 13:29 - (edition.cnn.com) - 37 commentaires
parce que y'aurait beaucoup de chose à dire.

Proposer une brève

Détail des votes

Il y a 4 pour et 0 contre. Ce qui fait au total 4 votes.

À lire cette semaine...

attention, mesdames et messieurs, devant vous, HoudiniPfizer va réaliser le plus grand tour de magie que l'humanité n'ait jamais vue ! Devant vos yeux ébahies le groupe Pfizer va en 10 jours faire évoluer l'efficacité de son vaccin de 90%

https://www.lefigaro.fr/societes/covid-19-pfizer-annonce-que-son-vaccin-est-efficace-a-90-20201109

à ... attention .. abracadabra ...

95 % !!!

https://www.france24.com/fr/vid%C3%A9o/20201118-covid-19-pfizer-assure-que-son-vaccin-est-efficace-%C3%A0-95


dépassant ainsi l'efficacité annoncé de Moderna de 0.5% entre temps !

https://edition.cnn.com/2020/11/16/health/moderna-vaccine-results-coronavirus/index.html

Tout a fait splendide ! Vous pouvez les applaudir !!

Qui dit mieux ?


jeudi
19 novembre 2020, 15:51
 
 

Selune
#2 Budmo !

Pisto a écrit :
Qui dit mieux ?


On arrive mon bon monsieur, on arrive....


jeudi
19 novembre 2020, 19:17
 
 

merci de se dépêcher un peu j'ai mes vacances du printemps 2021 à sauver.


jeudi
19 novembre 2020, 20:13
 
 

Selune
#4 Budmo !

ah non, désolé, pas pour le Printemps. C'est marrant même les gouvernements se rendent compte seulement maintenant qu'en fait, pour développer un médicament et le mettre sur le marché, ben oui ça prend du temps.

Enfin sauf si vous êtes russes, auquel cas on peut sauter des étapes, vu que de toute façon entre mourir du Covid et de l'alcoolisme...


vendredi
20 novembre 2020, 10:07
 
 

Surtout que ce vaccin par ARNm marque un tournant majeure dans la vaccination et ce n'est pas anodin du tout.

C'est peut être une révolution à la fois dans la vaccination en général voire la lutte contre le cancer mais à ceci près qu'on a aucune idée des effets secondaires à long terme. Comment l'ARN qui est à la fois dans transporteur et créateur d'information peut se comporte à long terme dans le corps humains ? Sa présence peut être entrainer d'autres modifications même si il est répété et répété que l'ARN ne pénétre pas le noyau cellulaire? On sait bien que quand il s'agit d'expertise, le médical ne peut se prévaloir de "on sait" basé sur la théorie mais ne devrait que se baser sur les données empiriques à long terme. Les a t on?


Ce type de vaccin n'est utilisé que sur des animaux où ce n'est plus un corps extérieur qui est injecté pour stimuler la défense immunitaire mais l'information de la création par son propre corps du morceau de protéine semblable à une partie du virus qui sera en contact avec notre système immunitaire. On arrive pas encore à le dire mais ce vaccin et tout la technique qui vient avec (aussi brillante et incroyablement efficace soit elle) est une sorte de prémisse à l'OGMisation humaine. Faut juste en être conscient.

Qu'il en soit ainsi, mais on devrait déconseiller fortement aux jeunes de se faire vacciner avant d'être convaincu que l'injection d'ARN ne puisse crée de problème sur le très long terme.



vendredi
20 novembre 2020, 10:51
 
 

Gingembre
#6 Affreudisiaque

Est ce qu’il rend autiste de la 5G ?


"Mon plus grand regret c'est d'avoir refusé Leonardi Di Caprio à mon tournoi de pétanque, j'avais déjà Starsky et Hutch et, à l'époque, il n'avait pas encore fait Titanic." (Daniel Lauclair So Foot)
samedi
21 novembre 2020, 18:42
 
 

Gingin tu confirmes que l'anti complotisme est devenu un tic quasi pavlovien. Faudrait pas n'y perdre ses interrogations et son esprti critique, ça serait dommage.

Je te conseille d'ailleurs de remarquer comment le terme "fake news", né de l'augmentation des théories réfutés et clairement fausses, est devenu paradoxalement le nouveau crédo de ces mêmes complotistes (comme l'a fait Trump par exemple) pour baser toute une réthorique de propagande anti factuelle. Personnellement j'aurais aimé en France qu'on garde le terme "rumeurs" car la question n'est pas tant de connaitre la véracité supposé d'un fait mais bien les circonstances de son émergence.

Donc oui, je vais le redire calmement: " vaccin" n'est pas un terme technique dont dépendrait de manière consensuel une méthode générale scientifiquement prouvé. Ici ce style de "vaccin" n'a jamais été expérimenté sur l'Homme, c'est une toute autre méthode et je ne vois vraiment pas en quoi se poser la question de se foutre de l'ARN dans les veines devrait etre un sujet moins expliqué car on a utilisé le mot "vaccin" dans la phrase, c'est du non sens.

Et encore plus quand la situation aussi périlleuse à un niveau international met une énorme pression jamais égalé sur un médicament.

Ce vaccin par ARNm semble t il dangereux? Non, il est peu solide, se dégrade facilement et ne peux théoriquement pas interférer avec le noyau des cellules. En outre sur le papier il semble plus inoffensif que les vaccins traditionnels car on n'y ajoute aucun conservateur, émulsifiant ni arome de synthèse. Ok, mais comme je le répète, ça serait dommage qu'on découvre des effets secondaires mutagènes d'un processus ç très long terme encore inconnu, après avoir vacciné une bonne dizaine de fois la totalité de la population mondiale..

C'est pas une question de confiance. Et le pire est que même si j'ai complètement tort, ie qu'on est capable de démontrer scientifiquement (sans tests empiriques à long terme) que ce vaccin ne peut induire aucune motification d'aucune sorte sur le comportement cellulaire autre que ce pour quoi il est conçu, alors c'est encore pire de ne pas en parler clairement et de se dire qu'on mettra tous les sceptiques dans la grande poubelle des complotistes.

Mais le plus surprenant c'est que loin d'avoir eu un avis "contre", j'ai bien précisé que cette nouvelle méthodologie d'auto création de protéines pouvait etre/devenir une véritable révolution pour la médecine de demain. Mais l'enthousiasme général après un an de confinement ne peut prévaloir une réelle discussion sociétale et scientifique avec la prise de recul nécessaire que tous nouveaux traitements devraient susciter.


samedi
21 novembre 2020, 20:31
 
 

Selune
#8 Budmo !

Pisto a écrit :
Plein de choses


Je n'ai pas le temps ce soir, mais c'est en partie vrai, et... en partie faux.

Notamment ça :


" vaccin" n'est pas un terme technique dont dépendrait de manière consensuel une méthode générale scientifiquement prouvé.


et ça :

Ici ce style de "vaccin" n'a jamais été expérimenté sur l'Homme.


J'essaierai de trouver un moment demain pour détailler.


dimanche
22 novembre 2020, 20:56
 
 

Selune
#9 Budmo !

PS : Z'avez vu ce teaser de ouf' ?! :-D


dimanche
22 novembre 2020, 20:57
 
 

hâte !


dimanche
22 novembre 2020, 21:17
 
 

j'attends Selune, car pendant ce temps, y'a Pfizer qui a fait une demande d'autorisation d'urgence pour commercialiser son vaccin aux États-unis.


lundi
23 novembre 2020, 14:22
 
 

Selune
#12 Budmo !

Je mets en place les systèmes qui fabriquent les vaccins (entre autres), je bosse moi monsieur, et pas sur une échelle de temps géologique ! :-P


lundi
23 novembre 2020, 15:19
 
 

Selune a écrit :
Je mets en place les systèmes qui fabriquent les vaccins (entre autres), je bosse moi monsieur, et pas sur une échelle de temps géologique ! :-P


VOUS LE VOYEZ VENIR LE CONFLIT D INTERET DANS LA DISCUSSION !!§!

SUPPOT DES LABOS PHARMACEUTIQUES QUI VEULENT NOUS CONTROLER AVEC DES NANOS PUCES §!!

AVOUE QUE VOUS VOULEZ NOUS CONTROLLERRR


lundi
23 novembre 2020, 17:07
 
 

En tout cas, notre bonne belle vieille ville Rose innove dans des infrastructures intéressantes d'urgence utiles pour bien des situations

https://www.leparisien.fr/societe/covid-19-le-chu-de-toulouse-lance-un-hopital-mobile-depliable-en-45-minutes-09-11-2020-8407403.php

Nous avions déjà conçu des camions de ce type pour l'armée et la gendarmerie, qui ont, par exemple, été utilisés lors du crash de l'avion de la Germanwings dans les Alpes en 2015. L'actuelle crise sanitaire en a accéléré le développement. »



haa par contre je m'attendais pas à celle là... German Wings, l'accident où le plus gros morceau de l'avion repéré était un bout de tôle froissée de 1m2... sérieux? ça vous a servit à quoi? faire du puzzle?


lundi
23 novembre 2020, 18:05
 
 

d'ailleurs Selune tu peux explique ce bordel ?!



on croirait le classement des athlètes aux JO ! ET BAH VOILA ! A CAUSE DES 35H ! MERCI ENCORE MARTINE §!


lundi
23 novembre 2020, 23:43
 
 

Pisto a écrit :
hâte !


mardi
24 novembre 2020, 09:38
 
 

Selune
#17 Budmo !

Pisto a écrit :
d'ailleurs Selune tu peux explique ce bordel ?!


Il faut bien comprendre que de base, cette course aux vaccins entraine des effets pervers sur les résultats : tout le monde est pressé par le temps, pour être le premier à annoncer, à fabriquer, à vendre, à être gentil avec le gouvernement, à... Très loin d'une démarche scientifique respectable, quoi. Typiquement, tous ces résultats sont annoncés par communiqué de presse, et pas dans une revue après "peer review". Autant te dire que la caution scientifique est faible dès le départ...

Ceci étant précisé : toute la subtilité est dans le mot "efficacité", qui mesure une même chose (%age de malade venant du groupe placebo dans le nombre de malades total)... de manière différente ! Déjà :

1 - la taille de l'échantillon pour chaque étude n'est pas le même : 95 pour Moderna, 170 pour Pfizer, 131 pour AstraZeneca, ... Et 20 pour les russes ! (moi j'aime bien le vaccin russe, c'est celui qui a le plus fort potentiel d'épidémie zombie je trouve !)

2 - Le délai pour mesurer cette efficacité n'est pas le même (une semaine après la dernière injection, deux semaines après, vas-y mon pote, choisis ta stat qui brille !)

3 - Les doses injectées ne sont pas comparables, et même pour un même vaccin, selon la méthodologie d'injection, les résultats ne sont pas les mêmes : pour celui d'AstraZeneca par exemple, le taux d'efficacité est de 62% si on injecte 2 doses complètes à 1 mois d'intervalle, mais ils grimpent à 90% si on fait d'abord une demi-dose, puis une dose entière un mois plus tard (oui je sais, c'est contre-intuitif).

Autant dire encore une fois que la crédibilité scientifique de tout ça... Et on n'a pas encore pris en compte qu'il y a bien d'autres facteurs pour déterminer l'efficacité globale d'un vaccin que simplement celle de "quel pourcentage de patient ne tombe pas malade 2 semaines après la dernière injection" :

A - Quel taux de rechute ? Non parce que si 94,5% ne sont pas malades au bout de 2 semaines, mais que ce taux tombe à 10% au bout de 3 mois...

B - Quelle efficacité sur les populations sensibles (personnes âgées, souffrant de maladies respiratoire, de...) ? "Mon vaccin il est super, il protège les gens en bonne santé !" (je conseille de relire l'historique de l'établissement des tables de décompression, c'est assez parlant en terme de "je fais mes stats sur les bien-portants")

C - Quel taux de contamination de la population par les vaccinés ? Il vaut mieux un vaccin efficace à 70%, mais qui rend les vaccinés non-contaminants à 95%, qu'un vaccin efficace à 95%, mais qui rend les vaccinés non-contaminant à 10% (syndrôme du porteur sain)

D - Quelle contraintes de production ? "Mesdames et Messieurs, mon remède magique est efficace à 100%, mais je ne peux produire que 100 doses par an, et j'ai besoin qu'on me prête l'ISS pour ça !"

E- Quelle contraintes logistiques ? -72°C le Pfizer ? Bon courage pour distribuer ça ! Genre en Inde ou en Chine (36% de la population mondiale), ça va être fun. Et je ne parle pas de l'Afrique...

Petit "food for thoughts" : le taux d'efficacité moyen du vaccin contre la grippe est de 70%. On parle ici d'un vaccin avec des dizaines d'années d'existence (même s'il change chaque année), avec des péta-tétra-chiée de données pour l'analyser sous tous les angles. Donc quand on parle de taux d'efficacité de 95% (grâce aux nouvelles technologies du NTIC de l'Internet, oui, on a compris Maurice), moi je serais vous... J'attendrais un peu que ça se décante (mais je ne suis pas vous).

Accessoirement, et pour faire plaisir à Pisto, une petite étude de risque :

Il est intéressant de noter qu'en combinant les premiers résultats de ces études, une estimation rapide donne un taux moyen de contamination des patients placebo (=405 patients ayant reçu le placebo sont tombés malades sur un total de 136000 participants) aux alentours de... 0,30% ! (0,37 pour Pfizer, 0,30 pour Moderna, 0,06 pour les russes qui démontrent à nouveau qu'ils sont une race de seigneurs, grâce en soit rendue à Saint-Vladimir, et 0,60% pour AstraZeneca).

Du coup, essayer des vaccins développés au pas de charge en un an (en gros), avec une grande partie en technologies nouvelles, pour un risque de contamination de 0,30... Vous avez intérêt à bien estimer votre ratio bénéfices/risques...

Ah ben voilà, tu m'as pris tout mon temps de forum Pisto, du coup pas le temps de développer mon post dû initialement ! C'est malin !

PS : Mais nous on développe 2 vaccins en parallèle Môôôssieur ! Et pour rappel, ils sont aux 35 heures en Allemagne aussi... Quant aux US, entre les horaires affichés et les horaires réels, il y a une "discrepancy", comme on dit là-bas


mardi
24 novembre 2020, 15:32
 
 

Merci pour les infos ! Ca confirme bien ce que je pensais, à savoir que je vais attendre un peu voir de quoi il en retourne avant de me faire vacciner.


mardi
24 novembre 2020, 15:48
 
 

Selune
#19 Budmo !

hohun a écrit :
Merci pour les infos ! Ca confirme bien ce que je pensais, à savoir que je vais attendre un peu voir de quoi il en retourne avant de me faire vacciner.


Wééééé !!!!! Enfin, jusqu'à ce qu'un labo français trouve un vaccin formidable, après c'est vaccination obligatoire pour tout le monde !


mardi
24 novembre 2020, 16:01
 
 

Ouais merci pour ces infos Selune, tu veux pas faire de la pige pour F24 ?

Mais tu ne réponds pas à ma question principale: est on sûr de la réaction du corps humains de l'injection de l'ARNm ?

Je suis une quiche en bio mais je me pose ce genre de question :

- si on injecte de l'ARNm qui va faire travailler nos ribosomes, cette place de travail ne va t elle pas impactée la charge normale de travail des ribosomes? quelles pourraient en être les conséquences si ils font grêves ? Ou un ARNm foireux qui bloque les ribosomes comme une agrafe dans une photocopieuse en mode bourrage papier?

- si relativement trop d'ARNm arrive dans une cellule, n'y a t il pas un risque de réplication incoercible entrainant une trop grand taux de formation de protéine ? si oui quelles conséquences peut avoir la mauvaise gestion de réplication et donc de saturation de protéines sur notre système immunitaire ? voire création de région kysteuse ?

- et donc quid de l’inconnu? a t on un historique des tests réalisés d'injection ARNm sur l'Homme?


mardi
24 novembre 2020, 16:33
 
 

Selune a écrit :
hohun a écrit :
Merci pour les infos ! Ca confirme bien ce que je pensais, à savoir que je vais attendre un peu voir de quoi il en retourne avant de me faire vacciner.


Wééééé !!!!! Enfin, jusqu'à ce qu'un labo français trouve un vaccin formidable, après c'est vaccination obligatoire pour tout le monde !


Après l'avantage c'est qu'une fois que mon troisième bras-tumeur aura poussé, je pourrai tabasser plus efficacement un cadre de big pharma ! :D

Blague à part, vu la défiance envers le gouvernement et envers les vaccins en France, ça va pas être une partie de plaisir par endroits s'ils forcent la vaccination.


mercredi
25 novembre 2020, 09:55
 
 

hohun a écrit :


Blague à part, vu la défiance envers le gouvernement et envers les vaccins en France, ça va pas être une partie de plaisir par endroits s'ils forcent la vaccination.


faut pas s'inquiéter, de 1/ on ne forcera jamais une vaccination d'une souche virale passagère avec un taux de morbidité si peu élevé, de 2/ y'aura toujours plus de gens pour se faire vacciner que l'inverse et ça suffit amplement pour ne plus voir de vague aussi importante.


mercredi
25 novembre 2020, 10:07
 
 

J'en suis pas sûr, quid du pourcentage minimal de vaccination de la population pour empêcher le virus de se propager ? C'est une vraie question, je croyais qu'il fallait que la population soit vaccinée à 95 % ou alentour pour qu'un vaccin soit efficace.


mercredi
25 novembre 2020, 10:15
 
 

hohun a écrit :
J'en suis pas sûr, quid du pourcentage minimal de vaccination de la population pour empêcher le virus de se propager ? C'est une vraie question, je croyais qu'il fallait que la population soit vaccinée à 95 % ou alentour pour qu'un vaccin soit efficace.


non ça c'est pour anéantir une maladie.

Pour ne plus avoir d'aussi gros problèmes (le virus trainouille mais sans faire de grosses vagues) j'ai entendu le nombre de 20-30 % de vaccinés. Et en plus si on choisit les personnes à risques, ça aura un impact suffisant.


mercredi
25 novembre 2020, 10:26
 
 

Agent_Double
#25 Incontrôlable

Ouais ! testons le vaccin d'abord sur les vieux !


<FONT SIZE="-2" COLOR="DARKBLUE">Etant perfectionniste, je suis contre les survivants de catastrophes naturelles</FONT>
mercredi
25 novembre 2020, 16:44
 
 

Selune
#26 Budmo !

hohun a écrit :
quid du pourcentage minimal de vaccination de la population pour empêcher le virus de se propager ?

Pisto a écrit :
j'ai entendu le nombre de 20-30 % de vaccinés.


C'est justement là toute la magie des communiqués de presse récents des labos : ils soulignent les 10% positifs, et ignorent les 90% incertains ou négatifs.

Par exemple si on prend le vaccin Moderna, il n'y a pas de pourcentage minimal, vu que... Ils ne sont même pas sûrs que le vaccin empêche la transmission !

C'était mon point C- ci-dessus, c'était prévisible, ne reste plus qu'à attendre ses petits frères A-, B-, D- et E-...


mercredi
25 novembre 2020, 17:32
 
 

Je considérerais toute intervention de "spécialiste épidémiologiste" comme immanquablement fausse jusqu'au moment où ils-elles seront capables d'expliquer ces courbes simples, sans jamais aucun rebond sur une année d'année en année de la simple grippe A :


vendredi
27 novembre 2020, 11:06
 
 

Selune
#29 Budmo !

Non mais y'a pas de risque on te dit Pisto, arrête de faire ton emmerdeur !

Et là on parlait "juste" d'un vaccin contre la grippe... Mais on retrouvait déjà à l'époque tous les ingrédients pour un cocktail à succès : position docte et lénifiante des autorités de santé, développement en urgence (et là on ne faisait varier qu'un adjuvant, on ne tripotait pas les briques du vivant dans le patient), hystérie collective sur une épidémie finalement pas si terrible que ça, ...


samedi
28 novembre 2020, 11:05
 
 

Selune a écrit :
Non mais y'a pas de risque on te dit Pisto, arrête de faire ton emmerdeur !

Et là on parlait "juste" d'un vaccin contre la grippe... Mais on retrouvait déjà à l'époque tous les ingrédients pour un cocktail à succès : position docte et lénifiante des autorités de santé, développement en urgence (et là on ne faisait varier qu'un adjuvant, on ne tripotait pas les briques du vivant dans le patient), hystérie collective sur une épidémie finalement pas si terrible que ça, ...


non pour moi c'était juste le terme OGMisation. Après pourquoi pas, j'marrête pas aux termes mais aux explications. Mais le terme va surement en faire bondir plus d'un. Et je pense que plus on en parle tôt, comme je le préconisais, ie AVANT que l'on dise qu'on va vacciner la terre entière et plus tu rentres dans un schéma explicatif qui peut immuniser contre l'anti vax irraisonné.


samedi
28 novembre 2020, 11:32
 
 

https://www.france24.com/fr/am%C3%A9riques/20201129-covid-19-les-%C3%A9tats-unis-craignent-une-flamb%C3%A9e-de-contaminations-apr%C3%A8s-le-week-end-de-thanksgiving

Je proposerais qu'on regarde ce qui se passe aux US dans les 20 prochains jours, ce qui permettrait de se donner une idée sur la nécessité ou non d'attendre le 20 janvier pour ouvrir restaurants et bars: le 1er commerce d’utilité essentielle bien avant les livres car les idées s'y partagent.

Ce confinement par anticipation est à la fois débile, honteux, liberticide alors au moins qu'elle se justifie par un cas concret. Car jamais dans l'histoire épistémologique les fêtes de fin d'années ont montré leurs catégorie pandémiques de quelques souches grippales que ce soit. Alors imaginer CONFINE en plus ! C'est double débilité.

Je comprendrais jamais pourquoi ces putains d'experts ne regardent que leurs modèles de merde complètement faux et jamais les faits historiques qui montrent au moins une chose: que leurs modèles sont de la merde, justement... Ha bah voilà j'ai en faite répondu à ma question.


Je commence à douter du bien fondé de la mise au ban de ces lieux


lundi
30 novembre 2020, 10:55
 
 

Selune a écrit :
Non mais y'a pas de risque on te dit Pisto, arrête de faire ton emmerdeur !

Et là on parlait "juste" d'un vaccin contre la grippe... Mais on retrouvait déjà à l'époque tous les ingrédients pour un cocktail à succès : position docte et lénifiante des autorités de santé, développement en urgence (et là on ne faisait varier qu'un adjuvant, on ne tripotait pas les briques du vivant dans le patient), hystérie collective sur une épidémie finalement pas si terrible que ça, ...


En fait, qu'est-ce que tu conseilles exactement, en tant que personne dans le milieu ? Attendre quelques années que le soufflé retombe et voir s'il y a des effets secondaires ?

edit : pardon, j'avais oublié que tu avais écrit d'attendre un peu :p


lundi
30 novembre 2020, 12:07
 
 

Gingembre
#33 Affreudisiaque

Je trolle un peu: est ce que c'est dans les bars que les idées s'échangent vraiment aujourd'hui ?


"Mon plus grand regret c'est d'avoir refusé Leonardi Di Caprio à mon tournoi de pétanque, j'avais déjà Starsky et Hutch et, à l'époque, il n'avait pas encore fait Titanic." (Daniel Lauclair So Foot)
lundi
30 novembre 2020, 12:28
 
 

Gingembre a écrit :
Je trolle un peu: est ce que c'est dans les bars que les idées s'échangent vraiment aujourd'hui ?


re :

[url] https://paris-luttes.info/temoignages-des-violences-8101[/url]

https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/01/23/a-paris-le-bar-emblematique-des-antifas-en-sursis_6026961_823448.html

Ici c'est un exemple connu mais dans leurs têtes comme dans celles des prefets de police de toutes les villes, la fermeture au moins temporaire des bars militants et/ou associatifs souvent de l'ultra-gauche-crypto-communiste-islamo-gauchiste ne peut que faciliter le travail de certains. Car clairement c'est pas les chaines de PUB ou le Fouquets qui auront le plus de problème.

et pour remarquer à quel point le bar/restaurant est entrée dans notre culture au point de devenir un point névralgique démocratique ET révolutionnaire à la fois, je vous propose de regarder cette vidéo (juste les 3 premieres minutes si vous avez pas le temps) :



et croire qu'Internet aurait prit le relai est un raccourci dangereux car les idées n'émergent pas d'internet, il n'est que son vecteur et souvent suffisant à lui même et donc dangereusement cathartique et auto centré (comme les milliers de pétitions bien souvent inutiles), en tout cas pour le moment.


lundi
30 novembre 2020, 14:05
 
 

Gingembre a écrit :
Je trolle un peu: est ce que c'est dans les bars que les idées s'échangent vraiment aujourd'hui ?


C'est une très très bonne question. Pour moi Oui encore. Enfin c'est une image. La France est vieillissante et ce n'est pas les brassage des réseaux sociaux qui font la vrai mouvance. La France est particulière. Elle la toujours été. L'élection de Macron est un très belle exemple. Il est arrivé comme cela. Il a rien fait. Il gère rien. Et il arrive encore à sortir des stats pas trop mal. C'est à mourir de rire. Le pouvoir est encore dans les bars, ou plus exactement maintenant dans la rue. Celle des échanges quotidiens.
Et on est pas loin de voir émerger les fondements premier de l'anarchie. Et les mouvements autonomes qui n'ont plus besoin de l'État, car l'État n'apporte plus rien pour beaucoups . Personnellement c'est une chose qui m' intéresse de plus en plus


- les fautes
lundi
30 novembre 2020, 21:29
 
 

Le pouvoir n'est pas dans les bars mais dans les médias. Macron a très bien verrouillé la pensée dominante par le biais des médias de grande écoute. Nos médias sont de gigantesques paillassons à la solde du pouvoir, et si tu ne suis pas des journaux alternatifs ou des comptes "dissidents" sur les RS, alors tu es en présence d'un discours très très peu critique à l'égard de l'exécutif.

Exemples :

- BFM TV/LCI/Cnews usent d'un discours très lisse, sans aucun taf de fond, presque ouvertement hostile aux gilets jaunes et à la gauche, et qui relaie les mensonges du gouvernement sans aucun taf de vérification alors qu'il est maintenant acquis qu'ils mentent comme des arracheurs de dents, de leur propre putain d'aveu.
- France 2 qui publie tranquillement de l'extrait vidéo retouché pour pas montrer une pancarte d'opposition à Macron.
- Il a fallu un an au Monde pour sortir un reportage d'investigation à charge sur les keufs pendant les GJ, sur le mec qui s'est pris une grenade dans la tête à Bordeaux. Avant ça, les articles qui détaillent les abus policiers et politiques se comptaient sur les doigts de la main.
- L'Obs, Le figaro, le JDD, etc., tout ça suce plus qu'une pute boulimique.
- Un discours légèrement plus dissonnant mais toujours bien trop gentil à la radio.

En gros, si tes principales sources d'information sont la TV et la radio, en vrai Macron il fait pas du mauvais taf. Et pour peu que la politique t'intéresse pas des masses, il peut même se trouver que tu sois très satisfait de Macron.

Et vu comment ça suce, si le gouvernement met les voiles à droite, alors les médias suivent, et la gauche y perd des plumes mécaniquement. 2022 va être très intéressant à ce niveau. On va pouvoir voir le pouvoir réel des média sde grande écoute.


mardi
01 decembre 2020, 10:22
 
 

Bien sûr Hohun, j'ai jamais dit que le pouvoir d'information était dans les bars mais celui du militantisme beaucoup. Les bars en générale et certains bars associatifs sont des points névralgiques de rassemblement populaire militants (on parle pas nous ni du quidam). Il en existe partout, dans toutes les villes.

Et le lien entre pouvoir et média de masse est un plus compliqué qu'un simple jeu de domination du premier sur le deuxième. D'ailleurs on l'a bien senti depuis quelques jours ou tous les titres: de F24 au Monde en passant par les chaines de masses parlaient de "violences policières", terme qui était rarement employé. Quand le vent tourne, les médias peuvent laisser tomber une personne, aussi présidente soit elle suivant des lignes et des choix éditoriaux, qui je pense, nous dépasse.


mardi
01 decembre 2020, 18:02
 
 


Ajouter un commentaire

Vous devez être identifié pour poster un commentaire.

# 18:58:19
# 18:58:11
(Pisto) tient un sujet intéressant si y'en a qui veulent parler de la liberté d'expression
# 09:51:45
(Selune) 09:50:50 Et les riches se sont toujours bien entendus sur la nécessité de cliver les pauvres. Les quelques fois où ils n'ont pas réussi, ça s'est mal passé pour eux.
# 09:50:50
(Selune) 09:33:04 Je pense que le coeur du problème est effectivement plutôt là. Sur la répartition verticale (riches/pauvre) plutôt qu'horizontale (pauvres français vs pauvres étrangers)
# 09:34:00
(hohun) Et puis l'immigration intensive, de quoi parle-t-on ? Non parce que la France a toujours été une terre d'immigration intensive.
# 09:33:04
(hohun) Même avant la crise des migrants, des millions de Français vivaient dans la misère. Dans un pays du top 10 mondial. La scission c'est entre riches et pauvres, pas entre Français et migrants.
# 09:32:14
(hohun) D'autre part les problèmes n'arrivent pas seulement maintenant. Dieu merci les pauvres ont accès à la sécu et au RSA, mais c'est à peu près tout ce qui les différencie d'un migrant économique.
# 09:26:10
(hohun) Et il faut aussi arrÊter de p'enser en termes binaires. Il n'y a pas un "eux" et un "nous". Plus dans une économie mondialisée où quand j'achète mes pompes je bute un gamin dans une usine au Bangladesh.
# 09:23:29
(hohun) Faut voir que l'immigration ne sera jamais endiguée, à part si on passe 100 % fascistes. Les mecs sont déjà prêts à mourir pour venir ici, alors passer une frontière, tu penses bien qu'ils en ont rien à carrer. Le renfermement est une solution illogique.
# 09:19:16
(hohun) Faut aussi voir que ça fait des siècles que la France et les pays riches vivent sur un système très bien rôdé d'exploitation généralisée. On ne devrait pas être aussi riches ni aussi puissants.
lire la suite de la tribune