l'asile.fr


L'EPR, on en fait quoi ?

31 votes
proposé le 16 November 11 à 08:52 par KtuLulu

Voté pour la prison... dans laquelle on enferme tous les partisans éclairés du nucléaire (aka pas la populace qui croit [bêtement] ce que lui dit TF1, mais les décideurs et autres directeurs qui bizarrement n'habitent jamais à côté d'une centrale).


mardi
06 decembre 2011, 13:53
 
 

Je veux bien aller dans ta prison uniquement si tu arrêtes de faire tourner ton pc pour télécharger, si tu débranches tous tes appareils électroniques plutôt que de les mettre en veille, si tu ne te chauffe pas à l'électrique, si tu circules uniquement en transport en commun, et surtout si tu ne mets pas de guirlande lumineuse sur ton sapin.


mardi
06 decembre 2011, 14:23
 
 

Cyp a écrit :
Je veux bien aller dans ta prison uniquement si tu arrêtes de faire tourner ton pc pour télécharger, si tu débranches tous tes appareils électroniques plutôt que de les mettre en veille, si tu ne te chauffe pas à l'électrique, si tu circules uniquement en transport en commun, et surtout si tu ne mets pas de guirlande lumineuse sur ton sapin.


Mince, j'ai 3/5. Peut mieux faire :/
(pour l'electrique, j'ai pas le choix, en hiver, ça caille trop chez moi)


"Just because you're paranoid doesn't mean they aren't after you."
Joseph Heller
mardi
06 decembre 2011, 14:26
 
 

3/5, et encore je laisse pas tourner mon pc pour télécharger mais pour le world community grid.


mardi
06 decembre 2011, 14:50
 
 

Bien sur si vous chauffez à l'électrique c'est 100x pire que tous les autres critères réunis :)
Mais moi je vous en veux pas hein, vive l'EPR et Areva.


mardi
06 decembre 2011, 14:57
 
 

plantmann a écrit :
... qui bizarrement n'habitent jamais à côté d'une centrale.


Je crois que je préfèrerais habiter à côté d'une centrale plutôt que d'une station d'épuration ou d'un aéroport, là encore montre nous l'exemple en chiant dans des toilettes sèches et en partant à New-York en voilier.
En plus pour le coup on parle de gens qui ont déjà choisi d'habiter en Normandie, l'EPR est une nuisance minime en comparaison.


mardi
06 decembre 2011, 15:08
 
 

Haha :p C'est bien pour ça qu'on a inventé le Calva remarque.


mardi
06 decembre 2011, 15:11
 
 

Cyp a écrit :
Je veux bien aller dans ta prison uniquement si tu arrêtes de faire tourner ton pc pour télécharger, si tu débranches tous tes appareils électroniques plutôt que de les mettre en veille, si tu ne te chauffe pas à l'électrique, si tu circules uniquement en transport en commun, et surtout si tu ne mets pas de guirlande lumineuse sur ton sapin.

Argument fallacieux: arrêter l'EPR (et de façon générale le nucléaire) ne signifie pas nécessairement suivre une politique drastique d'économie d'énergie.
D'abord parce que le nucléaire a un défaut majeur: la production est centralisée et elle est loin des lieux de consommations. Les chiffres varient, mais mes dernières lectures donnent entre 20% et 40% de pertes par simple effet Joule lors du transport. Donc en utilisant des moyens de production locaux (éolienne dans le jardin, panneau solaire sur le toit, géothermie dans la cave) on peut déjà économiser beaucoup.
Ensuite parce qu'il y a d'autres moyens de faire des économies d'énergies: interdire de construire des maisons en papier mâché, et (je suis d'accord avec toi) arrêter d'utiliser l'électricité pour chauffer (c'est à peu près ce qu'il y a de pire comme utilisation, surtout que les techniques de géothermie de surface ou profonde sont maintenant parfaitement au point) et autres grandes sources "visibles". Mais aussi plein de trucs secondaires (mais les petites rivières...) comme les afficheurs digitaux omniprésents (y a vraiment besoin que mon micro-onde me donne l'heure?) par exemple (y en a des milliers des petits comme ça).

Pour finir: 3/5, comme beaucoup :
* ordi, mais je suis prêt à couper la nuit si on arrête les conneries type hadopi pour passer à une licence globale efficace)
* chauffage : le précédent propriétaire à viré la cuve à fuel pour "gagner" une pièce et remplacé tous les radiateurs. Il est pas dans mes moyens de revenir en arrière, mais j'ai déjà remplacé les "convecteur grille-pain" par des inerties programmés, j'ai divisé ma facture électricité par 3.

=> Transport en commun tous le jours (au passage: je chie sur tous les connards tous seuls dans leur berline 5 places qui alimentent les bouchons qui bloquent mon bus matin et soir)
=> les guirlandes ça sux les ours, bougies FTW (en plus mon sapin plastique est ignifugé, contrairement à vos résineux naturels de merde :P )
=> débrancher les appareils électriques: oui, j'ai des multi à interrupteur partout ou presque.


mardi
06 decembre 2011, 15:23
 
 

Comme je suis pas bien sûr de m'être fait comprendre: pour moi (et beaucoup de gens avec qui j'ai pu discuter de ça), arrêter le nucléaire sous-entend de le remplacer par autre chose, et évidemment de négocier la transition afin d'arriver à conserver une production équivalente (ou plus faible si on parvient à réaliser certaines économies intelligentes), pas de baisser dès ce soir l'interrupteur sans réfléchir à comment on gère demain. Il n'y a que les partisans acharnés du nucléaire (aka trolls à œillères) pour penser que ce que l'on veut c'est un retour immédiat à la bougie et au charbon.


mardi
06 decembre 2011, 15:28
 
 

plantmann a écrit :
Donc en utilisant des moyens de production locaux (éolienne dans le jardin, panneau solaire sur le toit, géothermie dans la cave) on peut déjà économiser beaucoup.


je rebondis juste là dessus : c'est impossible dans la quasi majorité des cas des français, ça.
A Paris, pour prendre une exemple civilisé et non un trou du cul du monde peuplé de mongoliens pédophiles, consanguins et/ou alcooliques - voire pire : des normands - , l'éolienne et le panneau solaire sont impossibles.
Pour la géothermie, je ne connais pas du tout le systême mais j'imagine que ça ne n'arrivera pas à chauffer mon chez moi, dans mon triplex de 450 m2, au 35è étage de mon immeuble standing de luxe, dont toute la façade est remplie de gigantesques fenêtres.
(sans parler du fait que Scarlett, elle commence à avoir froid en dessous de 25° dans la pièce alors merde quoi, je vais voter Sarko).


"Just because you're paranoid doesn't mean they aren't after you."
Joseph Heller
mardi
06 decembre 2011, 15:42
 
 

Le problème étant ton "autre chose", il n'y a pas d'alternative viable technologiquement et économiquement à l'heure actuelle hormis les centrales à gaz ou au charbon. La priorité écologique me semblant être le réchauffement climatique, j'ai fait mon choix.
Je suis d'accord avec le reste de ton discours, mais la transition prendra des dizaines d'années et en attendant faut bien renouveler les centrales existantes. Pour la baisse de consommation le seul levier efficace est le prix de l'électricité, autant te dire qu'en ces temps de crise une augmentation massive ne serait pas très bien perçue. Et il faudra en même temps gérer la fin du pétrole...


mardi
06 decembre 2011, 15:43
 
 

c'est pour ça que la fin de ces transitions est toujours projetée dans 20 ans dans le futur.

Le truc qui choque dans la fin du nucléaire, ce serait de remplacer les centrales par 730.002 éoliennes et 237.212.141 panneaux solaires

(attention: chiffres approximatifs totalement faux)


nous sommes les Belges des blagues du futur
mardi
06 decembre 2011, 15:47
 
 

Justement les 20 ans je n'y crois pas une seconde, enfin pas sans augmenter la production à base de gaz/charbon en tout cas.


mardi
06 decembre 2011, 15:49
 
 

Ben j'ai peut être pas compris mais c'est ce qui est prévu je pense.
Il faut bien compenser la perte d'energie produite et ce sera forcément par le gaz naturel, le charbon ou bien la crotte de Xzerxkl, la nouvelle énergie que viendront nous importer les martiens dans quelques années et qui va exploser notre balance commerciale extragalactique.


"Just because you're paranoid doesn't mean they aren't after you."
Joseph Heller
mardi
06 decembre 2011, 16:33
 
 

Pisto
#15 50cc

Bien sûr qu'il ne s'agit pas d'un projet à court terme c'est ridicule de comparer les rendements de l'un ou l'autre aujourd'hui. La vraie question est de savoir si l'on veut filer tous nos impôts aux chercheurs du CEA (qui soit dit en passant sont payés 2x plus que dans d'autres domaines de la recherche, ce qui est une honte) et Areva ou on commence à regarder ailleurs?

Le pays qui aura le plus investie dans la recherche de l'énergie renouvelable aura une grande avance dans les 50 prochaines années.

Même les chinois l'ont compris.



- Dans le cul l'EPR ! une bouteille de Cristalline à 0,2 centime et hop 2MegaWatt !


mardi
06 decembre 2011, 16:33
 
 

il y a de forts espoirs sur la biomasse, aka le pipi de bactérie, le caca d'algue, le pet de champignon. Et va la quantité de merde qu'on produit est pas près d'être à cours de ressource.


mardi
06 decembre 2011, 16:47
 
 

Et vu les famines qui s'annoncent, le cadavre humain va devenir une ressource abondante.


mardi
06 decembre 2011, 18:49
 
 

Moi ce qui m'amuse, c'est de continuer à entendre le discours : le nucléaires c'est pas cher. Pour l'instant il n'y a qu'un seul chantier de démantèlement de central, et il coûte déjà plus de 4 fois le coût estimé alors qu'on en està 50% seulement. Quand ce genre de coût va être multiplié par le nombre de centrales, on en reparlera. Mais surtout : les stocks mondiaux d'uranium sont très limités, bien plus que ceux de pétrole pour donner une idée. Donc si on veut anticiper un peu, il est urgent de regarder autre chose. Et je n'ai pas la solution, mais je me dis que si on investit tout le pognon qui part actuellement dans le nucléaire dans d'autres domaines on va forcément trouver.


mardi
06 decembre 2011, 18:58
 
 

La foi contre la raison, voila ce qui me chagrine avec les verts.
Le nucléaire reste infiniment moins cher que l'équivalent de production en éoliennes/géothermie/whatever (j'exclus volontairement les panneaux solaires au rendement proche du ridicule par rapport à leur cout de fabrication). Bien sur j'ai aucun chiffre pour étayer, on est sur internet merde !
C'est la réalité d'aujourd'hui en tout cas, effectivement y'a un peu d'espoir avec la biomasse, mais encore une fois vu le contexte merdique il faut savoir où sont les priorités : pour moi c'est le problème du réchauffement climatique. Le nucléaire disparaitra de lui-même lorsqu'on aura trouvé mieux... ce peut être dans 20 ans comme dans 100.
Les stocks mondiaux d'uranium sont plus limités que le pétrole, sans doute mais il faut (au bas mot) 1000 fois moins d'uranium que de pétrole pour produire la même quantité d'énergie...


mardi
06 decembre 2011, 19:20
 
 

Lama colérique
#20 Erotomane

kaplan a écrit :
Cyp a écrit :
Je veux bien aller dans ta prison uniquement si tu arrêtes de faire tourner ton pc pour télécharger, si tu débranches tous tes appareils électroniques plutôt que de les mettre en veille, si tu ne te chauffe pas à l'électrique, si tu circules uniquement en transport en commun, et surtout si tu ne mets pas de guirlande lumineuse sur ton sapin.


Mince, j'ai 3/5. Peut mieux faire :/
(pour l'electrique, j'ai pas le choix, en hiver, ça caille trop chez moi)
Tu te chauffes à la guirlande lumineuse pour ton sapin ?
C'est bizarre un parisien quand même


mardi
06 decembre 2011, 19:34
 
 

Bon, je passe rapidement sur le "soit le nucléaire, soit la bougie", hein, l'argument se ridiculise de lui même. Par contre un amusant exemple de paille et de poutre :

Cyp a écrit :
La foi contre la raison, voila ce qui me chagrine avec les verts.


Hmmmm :

Cyp a écrit :
Le nucléaire reste infiniment moins cher que l'équivalent de production en éoliennes/géothermie/whatever (j'exclus volontairement les panneaux solaires au rendement proche du ridicule par rapport à leur cout de fabrication). Bien sur j'ai aucun chiffre pour étayer, on est sur internet merde !

Cyp a écrit :
C'est la réalité d'aujourd'hui en tout cas

Cyp a écrit :
Le nucléaire disparaitra de lui-même lorsqu'on aura trouvé mieux...


\o/


mardi
06 decembre 2011, 19:37
 
 

Ouais je suis trop fainéant pour faire un bon e-débatteur... J'essaie d'étayer plus tard si j'ai le temps.
Sans déconner ça me fait vraiment chier cette histoire de nucléaire, c'est LE point de blocage qui m'empechera de voter vert.. J'ai l'impression qu'ils surfent là dessus parce que ça fait peur aux gens, en fait ils font comme l'UMP avec l'insécurité. J'attends d'eux qu'ils nous expliquent comment réduire les émissions de CO2 tout en supprimant le nucléaire, et sans plomber le budget de l'état.


mardi
06 decembre 2011, 19:50
 
 

plantmann a écrit : (au passage: je chie sur tous les connards tous seuls dans leur berline 5 places qui alimentent les bouchons qui bloquent mon bus matin et soir)


Je dirais 90% des voituriers, selon une étude faite par moi-même sur 26 ans de piétonnisme.


mardi
06 decembre 2011, 19:57
 
 

Ceacy
#24 Maman ma bannay

Pisto a écrit :
La vraie question est de savoir si l'on veut filer tous nos impôts aux chercheurs du CEA (qui soit dit en passant sont payés 2x plus que dans d'autres domaines de la recherche, ce qui est une honte) et Areva ou on commence à regarder ailleurs?


Chiffres ? J'en sais rien, personnellement (je ne connais pas les chiffres), mais faudrait justifier un peu. Surtout qu'on parle en général de chercheurs qui ont soit une thèse, soit un diplôme d'ingénieur dans la grande majorité des cas - à niveau d'études équivalent, pas al gagneraient 5 fois plus en faisant u conseil ou de la finance (mais pour te donner una rgument, ce qui me choque, c'est qu'à formation plus ou moins équivalente quant à son domaine d'expertise, un Centralien ou un X gagnera pas mal davantage au CEA qu'un thésard de Paris 6, pour des raisons historiques).

Et sinon, le CEA, c'est aussi de la recherche en neurobiologie, en biologie (le test du prion, c'est eux), en nanotechnologies, en informatique, en intelligence artificielle, en électronique, en géophysique, en industrie automobile, en physique de la matière, et en ... énergie alternatives et renouvelables. Panneaux solaires, par exemple.

Eh oui, "CEA", ça veut dire "Commissariat à l'Énergie Atomique et aux Énergies Alternatives".


mardi
06 decembre 2011, 21:42
 
 

Ceacy a écrit :
Eh oui, "CEA", ça veut dire "Commissariat à l'Énergie Atomique et aux Énergies Alternatives".


Oui, enfin, il a été créé en 1945, et a ajouté le "et aux énergies alternative" il y a 2 ans (décembre 2009)... Depuis, il semblerait que le budget Recherche (*) du CEA soit réparti équitablement entre "nucléaire" et "autres" (de l'ordre de 150 millions chacun pour un budget global de l'ordre de 4 milliards), mais "autres" n'est pas similaire de "renouvelable" ou "non polluant".

(*) pour le civil. Le budget global du CEA est réparti pour 60% sur le civil et 40% sur le militaire.


mardi
06 decembre 2011, 23:04
 
 

Ceacy
#26 Maman ma bannay

Oui, enfin, les panneaux solaires (la cellule photovoltaïque plus précisément) date (pour la production) de 1954. Et je faisais simplement remarquer que diaboliser le CEA, c'est un chouïa comme dire que la fondation Nobel c'est condamnable parce que ça a beaucoup à voir avec la dynamite.


mardi
06 decembre 2011, 23:15
 
 

[Edit] : Article complété avec des chiffres pour une vision un poil plus impartiale.

Mais bon, ceux qui demandent des chiffres sont souvent les derniers à se bouger le fion pour aller en chercher (qu'ils soient pour ou contre le sujet), donc je ne me fais pas trop d'illusion sur l'impact de ces chiffres sur une certaine forme de paresse intellectuelle...

C'est le problème d'une démocratie, tous les avis se valent dans un débat public, sans tenir compte du degré d'expertise ou d'objectivité de chacun...


mardi
06 decembre 2011, 23:20
 
 

Ceacy
#28 Maman ma bannay

Pour le budget, il y a aussi quelques détails étranges - ainsi, dans le budget du militaire, une partie sert à financer la géophysique (car le même matériel sert pour la géophysique et la détection d'essais nucléaires, donc c'est la DAM (Direction des applications militaires) qui s'en charge.

En outre, je le répète, le CEA, ce n'est pas que l'énergie. Cet été, j'y ai fait un stage : je bossais sur des réseaux de neurones. Un autre stage, projet d'études : conception d'une interface homme/machine pour automobile (un système à retour de force/haptique pour contrôler l'ordinateur de bord sans avoir à le regarder). Ils font aussi des sciences du vivant, des sciences de l'information, de l'imagerie médicale (ce dernier ayant un certain rapport avec le nucléaire aussi), recherche sur les lasers, les supraconducteurs, sur la génomique ... il n'y a qu'à regarder les sujets de thèse qu'ils proposent ; c'est un des rares organismes qui propose encore autant de sujets en France.
http://www-instn.cea.fr/-Themes-de-recherche-et-domaines-.html
http://www.cea.fr/le_cea/presentation_generale


mardi
06 decembre 2011, 23:33
 
 

Pisto
#29 50cc

Ceacy a écrit :
Pour le budget, il y a aussi quelques détails étranges - ainsi, dans le budget du militaire, une partie sert à financer la géophysique (car le même matériel sert pour la géophysique et la détection d'essais nucléaires, donc c'est la DAM (Direction des applications militaires) qui s'en charge.

En outre, je le répète, le CEA, ce n'est pas que l'énergie. Cet été, j'y ai fait un stage : je bossais sur des réseaux de neurones. Un autre stage, projet d'études : conception d'une interface homme/machine pour automobile (un système à retour de force/haptique pour contrôler l'ordinateur de bord sans avoir à le regarder). Ils font aussi des sciences du vivant, des sciences de l'information, de l'imagerie médicale (ce dernier ayant un certain rapport avec le nucléaire aussi), recherche sur les lasers, les supraconducteurs, sur la génomique ... il n'y a qu'à regarder les sujets de thèse qu'ils proposent ; c'est un des rares organismes qui propose encore autant de sujets en France.
http://www-instn.cea.fr/-Themes-de-recherche-et-domaines-.html
http://www.cea.fr/le_cea/presentation_generale


J'en connais qui bossent pour le CEA de grenoble dont un, comme tu l'as dit, plus précisément sur la profondeur des tremblements de terre, dont les travaux serviront bien sûr pour améliorer la localisation des essais d'armes nucléaires.

Mais t'en parle comme si c'était par leur bonne grâce qu'on leur devait ces bourses... Les subventions tombent sur eux comme une mouche sur de la merde. Et évidemment qu'on a changé leur nom, qu'on y met de la recherche sur des sujets divers et variés mais c'est pour mieux le crédibiliser (en englobant les diverses énergies il ne prend pas le risque d'une confrontation et garde sous contrôle la recherche de l'énergie) et en faire avant-tout une arme scientifico-politique de renommé nationale et internationale (d'ailleurs le maire de Grenoble et tous les membres du conseil municipale sont des ex du CEA). C'est devenu un vrai lobby quasi franc-maçonnique.


Bon aucun rapport mais franchement, niveau humain: zéro. A la fin de ton contrat de thèse et que tu l'ais fini ou pas, t'es viré, jeté dehors, radié des mailsbox, tu finis chez toi sans un sous. Je ne dis pas que c'est normal ou pas, je dis que c'est les seuls à avoir autant de fric et traiter leurs étudiants de la sorte.


mercredi
07 decembre 2011, 00:45
 
 

Point par point, parce que c'est un troll intéressant je trouve, et que si j'arrive à te convaincre ou au moins à te faire re-réfléchir à tes points de vues actuels je serais content.

Cyp a écrit :
La foi contre la raison, voila ce qui me chagrine avec les verts.

Alors déjà je suis pas chez les verts. Et l'histoire des sciences montre que s'il y a une choses en laquelle on peut avoir confiance, c'est la capacité humaine à inventer... à condition qu'on la laisse faire, voir qu'on l'aide un peu. Sinon elle y arrive quand même, mais c'est plus long (exemple parmi tant d'autres: Galilée et l'histoire du géocentrisme Vs héliocentrisme). Donc point de foi ici, uniquement du pragmatisme basé sur une expérience.
Cyp a écrit :
Le nucléaire reste infiniment moins cher que l'équivalent de production en éoliennes/géothermie/whatever (j'exclus volontairement les panneaux solaires au rendement proche du ridicule par rapport à leur cout de fabrication).

Faux, mais c'est normal que tu crois l'inverse: les médias font bien leur travail. Si tu prends en compte la totalité des coûts (y compris ceux qui ne se présenteront que dans quelques années, à savoir le prix du démantèlement des centrales qu'on arrivera plus à faire évoluer ou qu'on devra fermer faute de combustible), le nucléaire est à seulement un peu moins cher que les autres solutions, sachant qu'il bénéficie de plusieurs décennies de recherches abondamment subventionnées. Si on subventionne de la même manière la recherche sur d'autres énergies, je veux bien parier que dans 50 ans on aura une autre énergie pour le même prix à peu de choses près.
Pour le solaire, si on se mets à produire en masse, on pourra réduire les coûts (économie d'échelle, ça n'a rien de nouveau), mais je suis d'accord que pour le moment on est loin du compte.
Dans les coûts du nucléaire, faudrait aussi prendre en compte le nombre de morts dans les mine d'uranium nigérien (raison N°1 de la présence d'Areva là-bas), et les frais médicaux pour les irradiés qui développent des cancers, mais ça serait un peu compliqué (et y aurait sûrement le même genre de chose pour les autres énergies, encore que je suis pas sûr que ce serait dans les même proportions).
Cyp a écrit :Bien sur j'ai aucun chiffre pour étayer, on est sur internet merde !

Pas mieux. On va pas commencer à sortir des chiffres, on est pas des politiciens nous. :)
Cyp a écrit :
C'est la réalité d'aujourd'hui en tout cas

Réalité qui fait totalement abstraction de l'ardoise assez lourde que nous sommes en train de laisser à nos descendants (je rappelle qu'on sait toujours pas vraiment quoi faire des déchets radioactifs, à part les couler dans des blocs de bétons ou les enterrer en croisant les doigts que ça suffise et qu'il y ait pas de problème).
Cyp a écrit :, effectivement y'a un peu d'espoir avec la biomasse, mais encore une fois vu le contexte merdique il faut savoir où sont les priorités : pour moi c'est le problème du réchauffement climatique.

Tout à fait d'accord, il faut aussi prendre le réchauffement climatique en compte, c'est pour ça que le remplacement doit se faire progressivement, et sûrement pas par des centrales à charbon/pétrole/gaz, on est d'accord.
Cyp a écrit :Le nucléaire disparaitra de lui-même lorsqu'on aura trouvé mieux... ce peut être dans 20 ans comme dans 100.

D'où l'importance de commencer tout de suite à chercher les alternatives pour la suite, plutôt que d'attendre le dernier moment. Le nucléaire est déjà bien avancé, pas mal efficace, et je ne pense pas que l'on puisse améliorer de façon spectaculaire sa productivité. Donc on peut sans doute limiter un peu la recherche (j'ai pas dit arrêter complètement, on est jamais à l'abri d'une découverte révolutionnaire surprise, et puis le nucléaire sert aussi pour des applications médicales entre autre).
Cyp a écrit :
Les stocks mondiaux d'uranium sont plus limités que le pétrole, sans doute mais il faut (au bas mot) 1000 fois moins d'uranium que de pétrole pour produire la même quantité d'énergie...

Tu parles probablement en volume ou en poids. Oui, il faut sans doute 1kg d'uranium pour produire autant d'énergie que 10 barils de pétrole (chiffres bidons). Mais moi je parlais d'années de stock restant en ressources mondiales à la vitesse d'extraction actuelle (si l'on fait l'hypothèse -d'après moi raisonnable- qu'on ne va pas tout d'un coup arriver à extraire l'uranium ou le pétrole 10x plus vite que maintenant).
D'après des amis bossant chez Areva (donc probablement un peu optimistes sur ce genre de sujet), le pic de production de combustible nucléaire (hors découverte inattendue type "tiens mais en fait toute la steppe sibérienne est en uranium") sera atteint dans 5 à 10 ans. Pour le pétrole c'est plus difficile à savoir (les pays de l'OPEP pratiquant une politique opaque là-dessus) mais les estimations tournent entre 20 ans et 50 ans avant le pic.
Pic de production, ça veut dire qu'ensuite le nombre de barils par an/de tonnes d'uranium par an va diminuer. Alors que la consommation (de l'un comme de l'autre si on continue sur la voie actuelle) va augmenter (suffit de voir l'évolution récente de la Chine: il y a 5 ans, tu croisais une majorité écrasante de vélos, maintenant c'est une majorité de voitures et de motos).
Tu vois la crise qu'on se prépare si on est pas un peu indépendant de ces ressources là?
Hors les rayons du soleil, la chaleur du sol en profondeur, le vent, le mouvement des vagues et que sais-je encore, on a pas besoin de les importer, et sauf surprise ils ne devraient pas s'épuiser de sitôt... Bien sûr il faut des matériaux pour construire les trucs qui exploitent ces ressources là, mais je pense que ce sont des matériaux beaucoup moins rares, et recyclables pour la plupart (là je peux me planter, détrompez moi si vous êtes mieux renseignés).

Désolé pour le pavé, mais c'est un sujet qui me tiens à cœur...


mercredi
07 decembre 2011, 11:27
 
 

Je suis d'accord avec toi, sur les orientations de la recherche notamment, mais je maintiens que parler de sortie du nucléaire ça fait fantasmer les gens mais c'est mettre la charrue avant les boeufs. Enfin après tout, des promesses sur 20 ans quand la plupart de celles sur 5 ans de sont pas tenues, si il y a des gens pour gober ça tant mieux pour eux.
Au sujet du cout, dans les médias c'est plutôt le discours des verts qui porte. Je vois bien qu'il y a pas mal de couts "cachés", mais quand tu vois qu'une seule de ces pastilles

Spoiler : afficher/masquer

produit autant d'énergie qu'une tonne de charbon, j'ai du mal à croire qu'on trouve rapidement quelquechose qui s'en approche niveau rentabilité. Pour les couts cachés je demande à voir les couts réels d'entretien d'un champ d'hydroliennes par exemple, pour comparer.

Après je ne nie pas les problèmes et les risques liés au nucléaire (même si à mon avis on exagère le problème des déchets), si on peut s'en passer tant mieux, si on se contraint à s'en passer pour rouvrir des centrales au gaz/charbon comme en Allemagne, j'appelle ça de l'hypocrisie et un non-sens écologique : il faut au moins reconnaitre au nucléaire le fait de ne pas polluer DU TOUT l'atmosphère.

Ce qui me gêne encore une fois, c'est quand on utilise la peur des gens pour condamner le nucléaire en bloc sans aucun discernement. C'est comme l'aviation, l'individu lambda ne comprend pas, ça échappe à ses repères habituels, et il y a un énorme écho médiatique à chaque incident. La peur irrationnelle est alors un terreau fertile pour des gens qui veulent se faire élire ! Le raisonnement marche aussi avec la xénophobie ;)

Pour conclure je suis d'accord avec toi sur l'avenir : il faudra inévitablement sortir complètement des énergies fossiles. Là où je suis beaucoup moins confiant c'est sur le temps nécessaire pour y parvenir...

... Moi aussi ça me tient à coeur tu vois :)


mercredi
07 decembre 2011, 12:14
 
 

Assez d'accord avec toi (en particulier exploitation de l'ignorance et de la peur par les politiques) donc déjà merci de cette réponse plus sérieuse et argumentée que la précédente, mais je relève quand même 2 trucs!

Cyp a écrit :
Au sujet du cout, dans les médias c'est plutôt le discours des verts qui porte.

Oui et non: c'est vrai qu'on entend pas mal le discours des verts (encore que ça dépende des chaînes) mais il est souvent décrédibilisé par le fait qu'il est exprimé par des extrémistes genre altermondialistes/hippies crado, quand le discours pro-nucléaire est souvent tenu par des scientifiques (argument d'autorité qui passe bien mieux auprès de madame Michu). Et des politiciens pour un bord comme pour l'autre, mais eux ne convainquent personne qui n'ait pas déjà la carte de leur parti donc je les ignore (comme tout le monde).
L'exception c'est les quelques semaines/mois post-Fukushima où on a eu des reportages sérieux (dans le sens caution scientifique) qui soutenait le point de vue écolo. Et il se trouve que ça s'est cumulé avec "l'anniversaire" de Tchernobyl dont on sait maintenant à quel point les "autorités" ont mené le monde en bateau, d'où l'actuelle méfiance populaire sur ce sujet... et on ne peux pas vraiment blâmer les gens, car s'ils l'ont fait une fois, qui nous dit qu'ils ne recommenceront pas?.

Cyp a écrit :
Après je ne nie pas les problèmes et les risques liés au nucléaire (même si à mon avis on exagère le problème des déchets)

Le problème d'après moi c'est l'échelle:
=> une éolienne qui déconne, c'est une hélice géante qui tombe. Loi de Murphy oblige, elle tombe sur un bus, ça fait 30 morts.
=> une centrale qui déconne, selon le scénario, ça peut aller jusqu'à l'explosion thermonucléaire (aussi bien à Fukushima qu'à Tchernobyl on a échappé à ça, mais de pas beaucoup et rien ne dis que la prochaine fois ne sera pas la mauvaise). Une explosion thermonucléaire à Fukushima, c'était la totalité du Japon vitrifié ou en tout cas incompatible avec la vie humaine pour des siècles, et des nuages bien nocifs qui se baladent autour de la planète...
Je sais que le 1er arrivera très certainement, et le second sans doute jamais, mais même avec ces ordres (pifométriques) de probabilités, est-on vraiment près à courir ce risque? Et il faut aussi prendre en compte le fait que certains (comme l'Allemagne) ont déjà décidé de ne pas vouloir courir ce risque... de quel droit peut-on leur faire courir quand même? Parce que si une centrale pète en France, les Allemands sont directement exposés... Autant de choses qui me font me dire "il faut qu'on trouve un remplacement le plus vite possible", mais pas à n'importe quel prix non plus on est d'accord là-dessus!

Pour les déchets, c'est difficile d'avoir des informations fiables, mais j'ai l'impression que c'est déjà pas mal la merde à l'heure actuelle: on sait pas quoi en faire, et c'est vraiment de la saloperie. Le plutonium en particulier a une capacité à empoisonner durablement l'eau potable vraiment très élevée, qui fait qu'on ne peux pas juste l'abandonner au fond d'un trou et l'oublier, etc. Le reste des déchets est quand même bien dangereux aussi, et les solutions utilisées ou envisagées sont toutes plus ou moins du bricolage (les seuls exemples qui m'ont marqué: on colle tout dans un grand cube de béton et on espère qu'il ne fuit pas et ne s'effrite pas, on creuse un grand trou et on descend tout en espérant que le terrain en bouge pas, etc) dont certains sont déjà des échecs (les raisons pour lesquelles les précédents exemple m'ont marqué: les cubes en béton fuient et s'effritent, les tunnels creusés en Allemagne ont subis un secousse sismique qui a fissuré certains conteneurs alors que c'était la zone la plus calme de ce point de vue, etc). Et vu la durée pendant laquelle certains vont rester dangereux (milliers d'années bien souvent), autant en produire le moins possible!

Pour finir sur l'aspect politique: le seul que je trouve intelligent là-dessus, c'est Mélenchon, qui dit avoir une position (il est pour sortir du nucléaire dès que possible) mais admets qu'au sein de son propre parti (le parti de gauche) et de ses alliés (genre les communistes au sein du front de gauche) il y a d'autres positions (les pro-nucléaires sont majoritaires au PC par exemple) et que dans les autres partis (hors écolo... encore que) les 2 positions existent. La solution (d'après lui, mais je suis d'accord) est donc d'organiser un référendum. Indépendamment de tout aspect politique gauche-droite (puisqu'on voit bien que ce n'est pas lié... pas directement en tout cas), est-ce que vous voulez:
a) qu'on continue comme ça jusqu'à épuisement des ressources en uranium/combustible nucléaire et advienne que pourra ensuite?
b) qu'on arrête dès que possible, quittes à rouvrir les centrales à charbon et le mines de ch'nord?
c) qu'on continue le moins longtemps possible et en amorçant un gros virage un peu raide tout de suite parce que ça craint un max.
d) qu'on continue le temps qu'il faudra pour faire un virage en douceur.


mercredi
07 decembre 2011, 14:00
 
 

Rooh, putain je me relis et je me rends compte que je sais vraiment pas faire une réponse courte... désolé pour ce nouveau pavé!


mercredi
07 decembre 2011, 14:01
 
 

J'ai l'estomac un peu lourd, là, après lecture...


mercredi
07 decembre 2011, 14:02
 
 

Faut aérer avec des babes, ça rend la lecture plus agréable et ça renforce la crédibilité de tes arguments.


mercredi
07 decembre 2011, 14:40
 
 

Plus sérieusement, histoire de contribuer au débat : j'en discutais avec un spécialiste il y peu, et en fait, la production d'énergie électrique, on s'en fout un peu. Le principal problème, c'est le stockage. Le jour où les recherches dans le domaine aboutiront (dans 10 ? 20 ? 30 ans ? difficile à dire), c'est-à-dire le jour où on trouvera une solution pour stocker l'électricité (une solution viable hein, pas les batteries des voitures électriques actuelles), la planète sera sauvée, la crise énergétique résolue, et les petits lapins gambaderont gaiment dans de vertes prairies.

Si on parvenait à stocker correctement cette pute de fée électricité, y'aurait à peine besoin de 10~20 % des capacités de production actuelles. Tu poses une éolienne et 2-3 panneaux solaires et c'est bon, t'as de quoi alimenter un pays. Sans parler de trucs SF (pour l'instant...) genre stocker l'énergie électrique d'un éclair : un orage et hop, t'as un an de consommation dans ta super pile du futur.

Donc l'avenir, c'est les recherches sur le stockage. Le mec qui trouve un procédé pour stocker l'électricité, il sera le sauveur de l'humanité (et accessoirement il sera zillionnaire s'il pense à déposer un brevet). Enfin sauf si les tueurs à la solde du lobby pétrolier le dessoude avant haha.


mercredi
07 decembre 2011, 14:57
 
 

Ceacy
#37 Maman ma bannay

Comment ça, il ne suffit pas de stocker l'électricité sous la forme de millions de mètres cube d'eau à 800m au-dessus de l'Élysée ? Un gros container comme ça, c'est un puit d'énergie potentielle, et si ça déconne, je crois pas que Sarkozy sache nager.


mercredi
07 decembre 2011, 22:49
 
 

Pour ceux qui voulaient des chiffres concrets : le nucléaire est plus cher que les énergies renouvelables.


vendredi
09 decembre 2011, 09:53
 
 

Ils comparent le prix de l'éolien en Allemagne avec le prix de l'EPR français, qui a surement été gonflé pour arroser quelques cols blancs.
Et le photovoltaique reste plus cher que le nucléaire.
Enfin y'a le problème de la production en hiver, quand vous allumez tous vos chauffages électriques (je peux vous toiser car moi je me chauffe au Vladimir Poutine), le renouvelable aujourd'hui ne permet pas de gérer ces pics de consommation.
Mais je ne nie pas la tendance hein, il faut aller vers le renouvelable c'est une évidence pour tout le monde aujourd'hui. Je dis juste que décider arbitrairement de fermer des centrales nucléaires aujourd'hui c'est ouvrir/rouvrir d'autres centrales qui polluent l’atmosphère. On pourrait imaginer un mécanisme inspiré comme le non remplacement d'une centrale nucléaire sur deux qui partent à la retraite.


vendredi
09 decembre 2011, 10:16
 
 

Cyp a écrit :
le renouvelable aujourd'hui ne permet pas de gérer ces pics de consommation.


Certes mais le nucléaire non plus puisque nous importons de l'électricité pendant ces périodes d'hiver.
En effet, le nucléaire fournit une énergie linéaire qui n'est pas adapté aux pics brusques et brefs tels qu'on en subit quand il caille grave sa maman.


"Just because you're paranoid doesn't mean they aren't after you."
Joseph Heller
vendredi
09 decembre 2011, 10:23
 
 

Cyp a écrit :

le renouvelable aujourd'hui ne permet pas de gérer ces pics de consommation.

On en revient donc au problème du stockage. Si on pouvait stocker l'énergie produite par les éoliennes / panneaux solaires quand il y a du vent / soleil, puis la redistribuer quand il n'y en a pas, ça serait bonheur.

Edit : Je me chauffe au bois (et deux fois : en le coupant, en le brûlant) !


vendredi
09 decembre 2011, 10:35
 
 

Ouaip, comme passer une nuit avec Scarlett Johannsonn.

EDIT : Comme tous les utilisateurs de galaxy s2, je suis très conscient des problèmes de stockage.


vendredi
09 decembre 2011, 10:38
 
 


Ajouter un commentaire

Vous devez être identifié pour poster un commentaire.

# 18:09:00
(carwin) 14:48:49 Z'en causaient à midi sur une radio de gauche
# 17:07:05
(Pisto) Cela prouve que l'équipe éditorial de F24 attend un coup de fil si oui ou non et comment ils doivent t faire leur papier .. mais le retard qu'ils prennent est bcp plus révélateur que quoiqu'ils disent ...
# 17:04:56
(Pisto) on a plus vue ça en Bretagne depuis juin 44 quand même [image]
# 17:04:33
(Pisto) et rien sur F24, même pas au rayon France
# 17:04:14
(Pisto) 14:48:49 c'est quand même marrant ces belges qui s'écrasent au sol, qui sont en Une de la BBC [url] et de CNN [url]
# 14:59:49
(gwendal) 14:51:50 : Clap Clap Clap
# 14:51:50
(carwin) Dans le cul, Valve ! [url]
# 14:48:49
(Pisto) c'est 2 belges dans un avion, ils s’éjectent et atterrissement dans une ligne de haute tension [url]
# 13:23:21
(Selune) 13:18:35 Ouais, et pis l'iode, c'est bon pour la santé
# 13:18:35
(Gingembre) 10:16:50 ah oui le fameux "nan mais vazy c bon ça passe on va pas chipoter lol"
lire la suite de la tribune