l'asile.fr


6

les politiques "choqués" par les images de "violences policières"

de Pisto , le 14 janvier 2020 à 00:08 - (franceinter.fr) - 13 commentaires
les scientifiques sont formels: l'influx nerveux met 1 an pour aller des sens jusqu'au cerveau pour un homme politique.

Proposer une brève

Détail des votes

Il y a 6 pour et 0 contre. Ce qui fait au total 6 votes.

Depuis quelques jours, des vidéos de violences policières présumées se répandent sur les réseaux sociaux.


Oui c'est vrai que novembre 2018 c'est "quelques jours".


mardi
14 janvier 2020, 07:42
 
 

hohun a écrit :
Depuis quelques jours, des vidéos de violences policières présumées se répandent sur les réseaux sociaux.


Oui c'est vrai que novembre 2018 c'est "quelques jours".


c'est marrant ce revirement médiatique, tard et léger, mais tout à fait repérable, comme un soubresaut d'éthique.

Mais je pense que la fin de la phrase est aussi à mettre en gras :

se répandent sur les réseaux sociaux


En effet, c'est peut etre parce qu'ils se sont répandues sur les réseaux sociaux plus qu'à l'accoutumé qu'ils ont décidé d'en parler histoire de garder une main sur l'info quand même, ou de faire au moins semblant.

Aller savoir.


mardi
14 janvier 2020, 10:46
 
 

police avant :

https://imgur.com/gallery/PsxdU

police après :

https://imgur.com/gallery/ND2LZuY

La même débilité mais en moins drôle donc.

Puis ils commencent à avoir une belle réputation d'enculé à travers le monde.


mardi
14 janvier 2020, 19:06
 
 

Selune
#4 Budmo !

Enfin France Inter les met tous les 4 ensemble, mais Mélenchon, ça fait un certain temps qu'il le dénonce...


mardi
14 janvier 2020, 23:57
 
 

Selune a écrit :
Enfin France Inter les met tous les 4 ensemble, mais Mélenchon, ça fait un certain temps qu'il le dénonce...


vrai. L'hypocrisie se transforme en omission et ..


mercredi
15 janvier 2020, 00:34
 
 

La victimisation des polices: le role principal des syndicats de police montre l'incroyable mensonge corporatisme qui traverse ce milieu.

https://www.ouest-france.fr/societe/police/violences-policieres-les-propos-d-emmanuel-macron-agacent-des-syndicats-de-police-6690839

Petit rappel du pouvoir du niveau de mensonge des flics: L'attaque de l'hopital à Paris pour aller zigouiller un flic blessé. Voilà on met les bases.

. "Ses propos sont malvenus après la mort d’un collègue et alors que les responsables sont toujours en fuite", s’est indigné Frédéric Lagache d’Alliance.


aucun rapport..


"On est à bout, exténués, on ne peut pas faire preuve de résilience à l’infini", a


Total mensonge. Au contraire, chaque manifestation est pour la plupart, l'occasion de se prendre le shoot d'adrélanie pour laquelle ils ont TOUS signés.
Il n'y aucune extunuation chez les flics, même au contraire, ils ont pris l'habitude aussi bien que les heures sup.
Les femmes gardent les gosses pendant qu'ils tabassent du gaucho.

De plus, d'un paradoxe incroyable mais inévitable, ils sont les PREMIERS à bénéficier des mouvements sociales en France

"On ne valide pas tout (les violences de policiers), a-t-il ajouté, mais il faut remettre les choses dans leur contexte". En cause à ses yeux, les "60 semaines de manifestations et de mouvement des Gilets jaunes"

Pour Frédéric Lagache, il faut "faire en sorte que la police soit respectée et qu’il y ait des sanctions lorsqu’il y a outrage". Et de citer les "insultes", les "crachats" jetés à la figure des forces de l’ordre.



aie, l'argument qu'il fallait surtout pas employé.. car tellement démontable qu'il peut à lui seul TOUT décribiliser.

car les violences policières:

- ont explosé sous Sarkozy quand les forces de l'ordre ont ete mis en roue libre avec des armes semi létales
- ont commencé dès les 1eres manifestations. Et qu'on arrête de me dire qu'ils répondent à une violence des manifestations car c'est faux à 80%: les insultes ou les crachats viennent APRES un bon gazage sans sommation . Et les 20% restants de ceux qui engendrent des violences en manifestation ne sont plus DU TOUT inquiétées.


Au syndicat Synergies-Officiers, la réaction à la déclaration présidentielle est amère. "On a le sentiment d’être les dindons de la farce. On a défendu la République et le politique est en train de nous lâcher", a dit son secrétaire général Patrice Ribeiro.


Bon il avoue clairement leur lacheté et leur irresponsabilité dans leurs actes et actions.. incroyable exactement comme les miliciens en 44 et en paraphrase de Darmand à Pétan : « Pendant quatre ans j'ai reçu vos compliments et vos félicitations. Vous m'avez encouragé. Et aujourd'hui, parce que les Américains sont aux portes de Paris, vous commencez à me dire que je vais être la tache de l'Histoire de France ? […] On aurait pu s'y prendre plus tôt »


"Il faut savoir reconnaître qu’il y a des choses qui ne vont pas. Dans les manifestations, on a vu des gestes inappropriés : le croche-pied à Toulouse, ça fait mal à tout le monde", a commenté David le Bars, en référence à une vidéo montrant un policier faisant un croche-pied à une manifestante.


Le croche pied? c'est tout ce qui te fait mal? mais pourquoi? parce qu'on y voit la bassesse et un coup en traitre porté à une femme..? surement oui mais les flash bal, lacrymos tirés sans respecté la procédure, en gros TOUT ce qu'ils font depuis 1an.. c'est pire !§ 1000 fois pire !§ des gens ont des blessures handicapantes irréversibles, borde de putain de bordel de merde. Et ils étaient TOUS innocents !



Bon maintenant pret à une blague?... 1.. 2 ...

Elles s’ajoutent à la mort à Paris le 3 janvier de Cédric Chouviat, un livreur de 42 ans, après son interpellation par des policiers. "À nous, de savoir expliquer quand il y a des fautes sans se laisser traîner dans la boue", dit David le Bars.


voilà, bon là, rien à dire, ils sont drôles quand ils le veulent et viennent surment pour soutenir le travail formidable de l'IPGN.
et, PS: c'est pas une faute c'est un meurtre.


Et s’en prennent aux directives à Paris du préfet de police Didier Lallement, qui a placé le maintien de l’ordre sous le signe de la mobilité et du contact. Auparavant, les forces de l’ordre se tenaient à distance. "Maintenant, on n’envoie pas les bonnes unités. Les CRS et les gendarmes mobiles attendent, les BRAV (brigades de répression de l’action violente) sont en première ligne", relève l’Unsa Police.


Mensonge, encore.. ils envoient tout le monde.. et tout le monde tabasse car ils AIMENT ça.


POINT


mercredi
15 janvier 2020, 10:00
 
 

Pisto a écrit :

Total mensonge. Au contraire, chaque manifestation est pour la plupart, l'occasion de se prendre le shoot d'adrélanie pour laquelle ils ont TOUS signés.
Il n'y aucune extunuation chez les flics, même au contraire, ils ont pris l'habitude aussi bien que les heures sup.
Les femmes gardent les gosses pendant qu'ils tabassent du gaucho.


Alors ça je n'en suis pas certain, tu connais des flics ?


mercredi
15 janvier 2020, 10:05
 
 

non je les observe, je les suis dans Toulouse depuis 1 an: je les vois rire, je les vois trainer sur leur portable avant d'enfiler leur casque et de taper. Je les voit taper des gens dans la rue pour une remarque, les interpoler car ils ont un drapeau corse (?): je les vois harceler TOUT le monde. je les entend insulter les manifestants de gauchos.

Mais surtout, je les vois ne pas respecter aucune procédure: port du matricule, angle de tir de 45° des lacrymos etc... ils s'en foutent complètement. Ils ont signé pour la fight et c'est ce qu'ils recherchent, puisqu'ils n'arretent pas de provoquer.. Oubliez aussi les nasses illégales où on enferment pendant des heures un groupe d'individus sans raison si ce n'est pour "chercher des éléments perturbateurs qui pourraient s'y cacher". Rappelons que dès le 1er mois des gilets jaunes, des filles devaient pisser en plein milieu de la place de l'étoile car elles ne pouvaient allez nul par ailleurs.

De toute façon les violences ne peuvent PAS venir de leur exténuation puisqu'elle était présente DES le début.

CQFD: juste une excuse.

Puis ici les dirigeants politiques leur demandent juste de respecter la loi.. et la réponse c'est "Non on fait ce qu'on veut on est fatigué?"


Et c'est eux qui demandent de préserver leur Flash Ball car "bah si quelqu'un nous envoi un pavé, on peut répondre plus vite qu'avec la lacrymo"

Dans quel monde t'a déjà arrêter un gars qui voulait te lancer un pavé. Non non la stratégie c'est de faire peur en blessant aléatoirement pour que plus personne n'ose lancer de pavé. C'est différent.

Pour ne pas assumer leurs jobs et leurs travails et les risques associés (très faible à la base quand même.. ils ont plus de chance de s'auto blessé..), ils instaurent un climat de terreur en torturant et mutilant des innocents. Mais là on parle déjà plus de leur harcèlement volontaire..de la violence quotidienne qu'ils engendrent.

Né pour relever l'armée de sa létalité, ils sont devenus l'alibi de la torture, et sont devenus au fil du temps un problème plus qu'une solution.. ou aucune auto critique n'est accepté, un milieu tellement fermé par son corporatisme que tout le monde ment pour lui, une omerta y règne de facto comme dans un régime mafieux.

Alors c'est sûr que dans ce contexte, le ou les flics qui font bien leurs boulots n'ont absolument rien à dire. On nivelle par les déchets.

Re-Point

EDIT: si y'avait le pere d'un pote de mon frère qui était CRS: c'était l'archétype du facho. Mais bon.


mercredi
15 janvier 2020, 10:09
 
 

les flics sont de très mauvais scénaristes.

https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/le-manifestant-filme-en-train-d-etre-frappe-au-sol-crachait-du-sang-au-visage-du-policier-assure-le-syndicat-alliance_3792473.html



Stanislas Gaudon affirme que l'homme n'était pas menotté au sol. Les forces de l'ordre ont décidé de l'interpeller car il "n'a eu de cesse d'attaquer les policiers". Une fois arrêté, les policiers découvrent que "l'individu avait une blessure à la tête, et lorsque mon collègue a voulu lui porter secours, cet individu a craché du sang au visage, à deux reprises, du collègue. Et vous savez ce qu'il a dit ? Quels ont été ses propos ? 'J'ai le sida, tu vas crever'. Voilà le contexte de l'interpellation", conclut le porte-parole du syndicat Alliance.


Cette petite incohérence qui décrédibilise un scénario et c'est dommage car ils avaient presque un cas d'école de retournement de situation propagandesque au vu de la violence* des propos du manifestant.

* enfin soyons clair, seule une personne n'ayant jamais été confronté aux harcèlements et à la brutalité gratuite des policiers pourra, sans autre source ni jugement, appelé ça "violence". Quand d'autres parleront de réaction humaine


lundi
20 janvier 2020, 15:17
 
 

mettons ça aussi ici

https://rmcsport.bfmtv.com/football/femmes-et-enfants-gazes-pas-de-match-le-deplacement-cauchemar-des-supporters-nimois-a-marseille-1828842.html

car il faut savoir prendre un peu de recul sur le sujet et pouvoir bien définir ce qu'on appelle harcèlement policier, celui qui te rend fou, celui qui t'abaisse à t'abaisser à leur niveau, pour qu'ils puissent exprimer tout leur professionnalisme.


lundi
20 janvier 2020, 15:49
 
 

harcèlement, violence gratuite, mis en danger encore et toujours




racisme généralisé, encore et toujours

https://www.europe1.fr/societe/policier-victime-dinsultes-racistes-a-rouen-des-propos-au-dela-du-supportable-3943885


Il existe une nécessité assez urgente de dissoudre les groupuscules terroristes républicains


mardi
21 janvier 2020, 11:58
 
 

Pisto a écrit :
Il existe une nécessité assez urgente de dissoudre les groupuscules terroristes républicains


Pour ceux qui pensent que j'exagère, que finalement ça ne les touche pas et qu'un monde parfait ne peut pas exister.. après tout on peut remplacer un flic que par un autre flic.

Certes.

Mais leur champs d'action va beaucoup plus loin que le simple controle routier ou les dérapages généralisés lors des manifestations. C'est un mode de vie qui est menacée.

En effet, la préfecture étant tout à fait politisé et donc avec elle, l'ensemble des forces de l'odre, son conflit d’intérêt permet depuis une dizaine d'année, aujourd'hui et dans un futur proche se mettre à la solde des électeurs bourgeois qui investissent les centres villes des grandes villes françaises et tuent, progressivement, le plus important type de PME au monde: les bars.



Encore aujourd'hui, le St Sauveur, a été fermé pour 9 jours, sous décision administrative pour des raisons fallacieuses notifiés par ce nouveau Paris. Le saint Sauveur, haut lieu populaire de gauche, qui avait fournit un alibi au CRS en 2017, lors de l'élection de Macron, pour expérimenter la ratonnade disproportionnée.

https://paris-luttes.info/temoignages-des-violences-8101

dont on notera la prophétie

L’élection de Macron va provoquer des mouvements sociaux, on le sait, tôt ou tard. Et cette violence continuera tant que l’opinion publique ne s’indignera pas.


mardi
21 janvier 2020, 17:27
 
 


Ajouter un commentaire

Vous devez être identifié pour poster un commentaire.

# 21:42:24
(gwendal) Mince voilà maintenant ce que me propose les articles premaches de Google [url]
# 11:09:30
(groove_salad) 18:36:16 Oui, logique, si elle est réellement moche, c'est au conseiller régional IDF de porter plainte !
# 09:21:26
(hohun) C'est ouf, je ne savais pas que ce genre de personne existait encore, c'est en même temps mieux et pire que le xénophobe de base de Twitter.
# 09:20:54
(hohun) genre pas le type "eeeeeeh les zarabes c'est des singes", mais plutôt la version bourgeoise "cultivée" qui étaye un raisonnement et tout.
# 09:19:50
(hohun) truc complètement improbable, je débats sur Twitter avec une raciste au sens propre [url]
# 07:10:56
(hohun) 18:44:54 o/
# 18:44:54
(Agent_Double) bon j'ai réalisé mon quota de posts pour cette année, à l'an prochain.
# 18:44:26
(Agent_Double) on est pas dans la merde .... [url]
# 18:36:16
(Agent_Double) Je remercie "PommeDaDam" pour ce commentaire : Vous pourriez mettre une photo de la bonne femme qu'on se fasse une idée
# 18:35:38
(Agent_Double) Alors attention, article d'un éminent blog d'un journaliste, vive la réaction du conseiller : [url]
lire la suite de la tribune