l'asile.fr


6

Le système Pierre Rabhi

de Akshell , le 22 septembre 2018 à 13:20 - (monde-diplomatique.fr) - 86 commentaires

Proposer une brève

Détail des votes

Il y a 6 pour et 0 contre. Ce qui fait au total 6 votes.

À lire cette semaine...

Selune
#1 Budmo !

Ouaip, comme d'hab', l'homme providentiel n'existe pas...


samedi
22 septembre 2018, 23:45
 
 

Le mec qui est pour renouer avec la nature ou préserver l'environnement mais qui mange de la viande : au mieux il est inculte, au pire il est hypocrite.


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
dimanche
23 septembre 2018, 03:09
 
 

Pourquoi ? Je te rappel que l'homme est homnivore. Manger de l'animal n'a absolument aucun rapport avec le respect de la nature.
Et les personnes qui vivent réellement en contact avec la nature sont obligés de manger de l'animal. Ce n'est pas quelques légumes que tu cultive au grand maximum sur six mois de l'année qui vont te faire vivre.
C'est bien d'être végétarien, mais heureusement qu'il y a les supermarchés.
Un végétarien est incapable de vivre en notarcie. Par contre un homnivore peux le faire.
Les animaux mangent des animaux. Il faut aussi qu'ils passent au régime végétarien ?
Le respect de l'animal c'est actuellement de consommer local, c'est personnellement mon cas, et c'est bien plus responsable que de manger des légumes transformés toute l'année et qui viennent de milliers de kilomètres.
Le plus important c'est de manger de façon responsable. Un végétarien n'est pas plus responsable qu'un homnivore qui mange de façon reflechi.


- les fautes
dimanche
23 septembre 2018, 16:59
 
 

Je crois que tu viens d'utiliser à peu près tous les arguments fallacieux et préjugés possibles. C'est beau.
Et je ne suis pas végétarien mais végétalien.

Pour le fait que l'homme soit omnivore : cela lui permet de pouvoir manger ce qu'il veut. C'est une possibilité, un choix.

Pour la consommation de nourriture animale et les dégâts sur la nature et l'environnement, s'il te plait, regarde cette vidéo de synthèse (4mn34) :
https://www.youtube.com/watch?v=KriTQ0aTrtw

Le fait de parler de supermarché et d'autarcie est aussi un argument fallacieux : Tu crois que tous les habitants de Paris, même omnivores, peuvent vivre en autarcie ?
Tu parles de légumes seulement. C'est aussi un argument fallacieux. Le régime végétalien comporte fruits, légumes, graines (céréales légumineuses), ...
Les méthodes de conservation existent. Et rien que les graines et légumineuses peuvent se conserver plusieurs mois, voire plusieurs années.
Les animaux n'ont pas le choix. Nous l'avons.
Le respect de l'animal est de ne pas tuer l'animal. C'est encore un argument fallacieux de parler de respecter une créature que l'on tue (qui plus est, dans son enfance vu que les animaux concernés pourraient vivre plusieurs fois la durée qu'on leur laisse vivre).
https://vegepeople.wordpress.com/2015/08/29/lindustrie-en-chiffres-lesperance-de-vie-de-nos-animaux-delevage/
La nourriture animale consommée localement cause plus de dégât que des végétaux importés de l'autre bout du monde.
Le problème est que le seul argument qui pourrait être valable c'est : j'aime ça et je ne veux pas changer mes habitudes.
M'enfin question validité, c'est limité.
De toute façon, vu les conséquences sur l'environnement, si nous ne changeons pas, nous disparaissons. Et c'est la voie que nous suivons actuellement.


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
dimanche
23 septembre 2018, 17:36
 
 

Être omnivore n'est pas un choix, mais une base. Que les végétariens ou vegetaliens fasse le choix d'autre chose c'est leur choix, il ne faut pas inverser les choses. Apres, je suis le premier a condamner notre surconsommation enorme de viande, mais il y a un juste milieu. On ne va pas sauver la planète si on arrête de consommer de la viande. On va rencontrer des problèmes bien plus important si on devient tous végétarien. Il 'y a pas assez de surface cultivable sur la planète. Il n'y a aucun chiffre fiable. Mais bon je vais lâcher un chiffre de 20% de la planète qui est végétarienne. A mon avis c'est bien en dessous. Tu fais comment pour passer a 100% ? Et en plus sans compter les énormes problèmes de surpopulation animal. Fais quand même pas oublier que c'est les animaux ou nous. Tu va faire comment pour réguler cela ?


- les fautes
dimanche
23 septembre 2018, 20:16
 
 

« Je considère comme dangereuse pour l’avenir de l’humanité la validation de la famille “homosexuelle”, alors que par définition cette relation est inféconde », explique-t-il dans le livre d’entretiens Pierre Rabhi, semeur d’espoirs (Actes Sud, 2013). Sur les rapports entre les hommes et les femmes, son opinion est celle-ci : « Il ne faudrait pas exalter l’égalité. Je plaide plutôt pour une complémentarité : que la femme soit la femme, que l’homme soit l’homme et que l’amour les réunisse (11). »


Qu'un homme ait eu autant de discussions avec des "intellectuels" et sorte des opinions aussi basses du front montre que soit c'est un calculateur, soit c'est un type un peu benêt qui n'a au final que très peu de vécu hors de sa sphère de confort.


dimanche
23 septembre 2018, 20:23
 
 

Selune
#7 Budmo !

LeChat a écrit :
Tu parles de légumes seulement. C'est aussi un argument fallacieux. Le régime végétalien comporte fruits, légumes, graines (céréales légumineuses), ...
Les méthodes de conservation existent. Et rien que les graines et légumineuses peuvent se conserver plusieurs mois, voire plusieurs années.


Ouais mais moi, les fayots, ça me donne des gaz. Et du coup je ne veux pas augmenter l'effet de serre. Je préfère défoncer ces salopes de vaches qui ne font que lâcher des pets dans l'atmosphère !

Et puis qui n'a jamais entendu le cri de la carotte seule sur la planche à découper ? Déchirant... Salauds de végéta/r/l/iens !


dimanche
23 septembre 2018, 21:48
 
 

gwendal a écrit :
Être omnivore n'est pas un choix, mais une base. Que les végétariens ou vegetaliens fasse le choix d'autre chose c'est leur choix, il ne faut pas inverser les choses. Apres, je suis le premier a condamner notre surconsommation enorme de viande, mais il y a un juste milieu. On ne va pas sauver la planète si on arrête de consommer de la viande. On va rencontrer des problèmes bien plus important si on devient tous végétarien. Il 'y a pas assez de surface cultivable sur la planète. Il n'y a aucun chiffre fiable. Mais bon je vais lâcher un chiffre de 20% de la planète qui est végétarienne. A mon avis c'est bien en dessous. Tu fais comment pour passer a 100% ? Et en plus sans compter les énormes problèmes de surpopulation animal. Fais quand même pas oublier que c'est les animaux ou nous. Tu va faire comment pour réguler cela ?

Whoua ! Documente-toi et on en reparle.

Edit : Mieux, sors-moi les sources de ce que tu imagines, et tu verras le niveau de manque d'infos que tu as.


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
dimanche
23 septembre 2018, 23:24
 
 

Selune
#9 Budmo !

Je ne suis absolument pas végétarien, mais LeChat a raison, Gwendal. Pour une ration énergétique équivalente, la viande nécessite beaucoup plus de ressources que les végétaux, notamment vu le fait que les animaux d'élevage consomment des végétaux, et qu'il y a "de la perte" dans la transformation d'un kilo de végétaux en 1 kg de viande (en très gros et très résumé).

Donc l'argument de la surface cultivable va en fait à l'encontre de l'élevage d'animaux et en faveur de la culture (=tu peux nourrir correctement plus de personnes par hectare s'ils sont végétariens que s'ils mangent de la viande).

Le fait que l'homme soit omnivore est plus une stratégie de reproduction (de l'espèce) produite par l'évolution : quel que soit l'aliment qui vient à manquer, s'il reste d'autres choses à manger, l'omnivore peut continuer à se nourrir, vs des régimes spécialisés qui diminuent la chance de survie.

Mais ça c'est valable pour les herbivores comme pour les omnivores. Un peu en lien, cette étonnante histoire (vraie) :

https://www.stuartmcmillen.com/fr/comic/ile-saint-matthieu/


lundi
24 septembre 2018, 11:19
 
 

Mais bien-sûr que l'on sait qu'il faut arrêter de manger autant de viande. Je réagis sur le côté . Non mais le mec il est pas proche de la nature car il mange de la viande. On est pas obligé de surconsommer tous simplement. Le problème c'est l'industrie qui dévore les ressources de notre planète. Par le fait de manger de la viande. Personnellement je ne mange jamais de viande industriel, et je consomme localement, et je consomme un poulet par semaine et de temps en temps une viande rouge pour me faire un peux plaisir. Bien loin de la consommation massive. Être végétarien c'est pas la solution. Mais il faut cramer les MacDo. L'industrie a déjà récupéré les végétariens. Avec des installations énormes de bio en Espagne par exemple qui pille les ressources naturelles en eau pour alimenter des tomates dégueulasse. Le problème c'est l'industrie. Pas le fait de manger de la viande ou pas.


- les fautes
lundi
24 septembre 2018, 20:49
 
 

Je suis assez d'accord avec gwendal.
Personnellement j'aime le goût de la viande. Si cela fait de moi un criminel aux yeux de certains, soit. Ces dernières années j'ai commencé à me limiter : moins de viande, meilleure qualité, meilleure provenance. Pareil pour les fruits et légumes. Je ne veux pas me priver, mais il faut aller dans le bon sens.
Et surtout, plus que le bio, acheter local/national, c'est pour moi le plus important*. Je trouve qu'il y a une hypocrisie gigantesque des magasins là-dessus : promouvoir une bouffe bio cultivée de l'autre côté du monde et importée en avion, paye le bilan carbone de ta bouffe, c'est une honte.

*À part le chocolat, j'avoue, mais que je prends commerce équitable dès que je le peux.


mardi
25 septembre 2018, 08:08
 
 

Selune a écrit :
Donc l'argument de la surface cultivable va en fait à l'encontre de l'élevage d'animaux et en faveur de la culture (=tu peux nourrir correctement plus de personnes par hectare s'ils sont végétariens que s'ils mangent de la viande).M

Ce n'est pas si simple car moi aussi je connais mon sujet. Une viande de bœuf par exemple demande beaucoup de ressources pour arriver dans notre assiette. le soja a une valeur plus importante en protéine. Sauf que pour en faire quelque chose d'acceptable a manger, il faut le transformer . Ajouter du sucre. Et du sel a des valeur supérieur a la viande et la transformation en plus, alors qu'une viande ne demande aucune transformation et c'est un paramètre important. Après il y a la distance . Le principale producteur de soja c'est la Chine. Autant te dire que le bio ils s'en branle. On doit doit donc ajouter aux paramètres la culture OGM. Sans soja un végétarien ne peut pas vivre actuellement, il a donc un gros problème à régler. Et on ajoute que le soja est responsable d'une partie de la déforestation en Amérique du Sud. Ben oui c'est pas simple faut pas croire le soja il est pas propre. On le mange pas a l'état brut et beaucoup de pays on compris la mane financière a n'importe quel prix. Il est trop facile de croire que les végétariens on le cul propre. Le plus simple c'est l'alimentation raisonnée quelle soit animal ou végétale.


- les fautes
mardi
25 septembre 2018, 20:03
 
 

Selune
#13 Budmo !

Faut arrêter monsieur, et mieux se renseigner.

S'imaginer les végétariens comme bouffeurs de soja, c'est aussi réducteur que s'imaginer les mangeurs de viande comme amateurs de MacDo.

Les végétariens mangent des légumes, des céréales, des végétaux variés et sont, en général, plus sensibles aux problématiques d'environnement. Ce qui veut dire plus regardant sur la provenance de leur nourriture.

Ça ne change pas la donne que, toutes choses égales par ailleurs, les végétariens ont moins d'impacts sur l'environnement que les mangeurs de viande :

- 1 kg de boeuf nécessite 323m² de surface au sol, vs 6 m² pour 1 kg de légumes (17m² pour 1 kg de riz) (source WWF)
- 1 kg de boeuf nécessite 15 500 litres d'eau, vs 1 300 litres pour 1 kg de céréales (source : waterfootprint)

Quant à parler du soja responsable d'une partie de la déforestation en Amérique du Sud (ce qui est vrai), tu te tires une balle dans le pied à nouveau : 90% du soja importé est utilisé... pour nourrir les animaux d'élevage ! (cette fois-ci je te laisse faire l'effort de chercher la source, ça améliorera ta connaissance du sujet)

Encore une fois, je mange de la viande, j'aime ça, mais pas au point de me cacher les faits...


mardi
25 septembre 2018, 22:28
 
 

Merci.


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
mardi
25 septembre 2018, 22:33
 
 

Je vois pas pourquoi vous vous crepez le chignon, LeChat l'a dit lui même :

LeChat a écrit :

Pour le fait que l'homme soit omnivore : cela lui permet de pouvoir manger ce qu'il veut.


et tout est dit.

Et ça sert à rien de tergiverser si l'Homme un jour arrêtera de manger de la viande. Le véganisme ou le végétalisme restera minoritaire car l'argument de l'impact de l’élevage sur l'environnement est vrai mais fait partie intégrante de l'impact de l'Homme sur l'environnement en général et tout le monde s'en fou.

Ce mode de vie n'est pas née avec notre consommation de viande, elle prend de l'ampleur avec la surconsommation de viande: c'est un artefact de contre réaction extrême tout à fait logique, censé rééquilibrer notre consommation mais surement pas l'enlever définitivement.

Car bien avant qu'on devienne tous vegan pour une raison obscure quelle qu'elle soit, on arrivera à faire des steaks à partir de cellules souches.

Car la prochaine révolution agro alimentaire sera le passage de la culture et l'élevage à la synthétisation des aliments. Vous prenez pas la tête, tout le monde sera content.

Spoiler : afficher/masquer


En revanche, même si j'admets que le clan anti-viande a plus d'arguments que le clan viandard, il faut pas oublier qu'un argument ne reste pas une vérité absolue et qu'il est nécessaire de garder l'esprit ouvert surtout sur un sujet dont les tenants et aboutissants ne sont pas clairs, même pour la communauté scientifique.

- On commence à peine à comprendre système nerveux entérique ou les relations symbiotiques entre nous et bactéries pullulant dans nos viscères. Et devin sera celui qui voudrait changer le régime alimentaire de toute une population en garantissant zéro problème.

- Personne ne sait si tous les métabolismes peuvent se passer de viande sans avoir de grave carence en certaines nutriments ou vitamines (B12) principalement. Si cette déficience peut sembler minime dans certains cas, il peut très bien être plus grave dans d'autres (femmes enceintes en particulier). Alors oui certains me repliqueront qu'on peut s'en faire prescrire en complément, et je suis d'accord.. mais dans ce cas c'est un poil hypocrite de parler d'alimentation "naturelle" et que l'Homme a un choix naturelle et inaliénable de se passer de produits d'origines animales.

je vous conseil cette vidéo, et pour la B12 à partir de 6 min:



- Quand on sort des chiffres de quantité d'eau nécessaire, ça laisse supposé que l'eau est gaspillé, qu'elle est en circuit fermé. Pour être juste il faudrait faire un bilan de masse complet. Sinon c'est un peu comme dire qu'un Saule Pleureur consomme 400L d'eau par jour.. j'peux même grossir le trait en disant qu'il consommera 1/2 million de Litres, durant le temps qu'un veau devienne vache (3ans).

Des chiffres tous seuls, ne veulent rien dire si on ne fait pas de bilan total et si on les compare pas entre eux pour avoir des ordres de grandeur globaux.


mardi
25 septembre 2018, 23:13
 
 

Le principal problème étant la surpopulation. prétendre le résoudre avec le véganisme est grotesque. C'est bien le problème de l'ile saint-matthieu.


mercredi
26 septembre 2018, 00:57
 
 

Selune
#17 Budmo !

Akshell a écrit :
Le principal problème étant la surpopulation. prétendre le résoudre avec le véganisme est grotesque. C'est bien le problème de l'ile saint-matthieu.


Ah non, mais je ne prétends rien du tout. Je dis juste que manger de la viande a un impact plus fort sur l'ecosystème et ses ressources que de manger des végétaux, c'est tout.

Pisto a écrit :
- Quand on sort des chiffres de quantité d'eau nécessaire, ça laisse supposé que l'eau est gaspillé, qu'elle est en circuit fermé. Pour être juste il faudrait faire un bilan de masse complet. Sinon c'est un peu comme dire qu'un Saule Pleureur consomme 400L d'eau par jour.. j'peux même grossir le trait en disant qu'il consommera 1/2 million de Litres, durant le temps qu'un veau devienne vache (3ans).


Rien compris à l'argument.


mercredi
26 septembre 2018, 01:08
 
 

Akshell a écrit :
Le principal problème étant la surpopulation. prétendre le résoudre avec le véganisme est grotesque. C'est bien le problème de l'ile saint-matthieu.


C'est vrai. Mais c'est un peu comme le végétalisme .. situation un peu extreme et utopique, impossible à légifrer à court terme.

Y'a des solutions: obliger le turn over des terres agricoles: agriculture > jachère > élevage en plein air.

Selune a écrit :
Pisto a écrit :
- Quand on sort des chiffres de quantité d'eau nécessaire, ça laisse supposé que l'eau est gaspillé, qu'elle est en circuit fermé. Pour être juste il faudrait faire un bilan de masse complet. Sinon c'est un peu comme dire qu'un Saule Pleureur consomme 400L d'eau par jour.. j'peux même grossir le trait en disant qu'il consommera 1/2 million de Litres, durant le temps qu'un veau devienne vache (3ans).


Rien compris à l'argument.


Pas grave, c'était le moins important et un peu HS.

Mais si tu veux un autre exemple, c'est comme dire qu'il faut X surface de céréale pour nourrir X bovinés alors que comme beaucoup de boviné ou de cervidés, ils ne consomment que le résidu végétale impropre à la consommation humaine (fourrage) voire.. de l'herbe... Un chiffre doit se contextualiser.


mercredi
26 septembre 2018, 01:21
 
 

Selune a écrit :
Les végétariens [...] sont, en général, plus sensibles aux problématiques d'environnement. Ce qui veut dire plus regardant sur la provenance de leur nourriture.

What ????
C'est quoi ce raccourci à 2 balles là ?


FAISEZ FACE §

Un PC c'est comme une femme, avec un peu de bonne volonté, on peut lui faire supporter n'importe quel genre de pratique !
Groove_Salad, 05/10/2011
mercredi
26 septembre 2018, 01:28
 
 

Selune
#20 Budmo !

Conikafik a écrit :
C'est quoi ce raccourci à 2 balles là ?


Disons que c'est ce que j'observe chez les végétariens et mangeurs de viande autour de moi.

Pour les mangeurs de viande, cf. plus haut sur la méconnaissance de certaines données de base environnementales plus haut.

Pour les végéta/r/l/iens, dans ceux que je connais autour de moi, et qui commencent à représenter une bonne part de mes relations (je dirais peut-être 15% aujourd'hui, c'est un poil casse-couilles pour organiser des barbecues alors que j'adore ça...), ils sont en moyenne effectivement plus sensibles aux problématiques d'environnement : provenance de leur nourriture, mode de culture, ...

On peut faire un test simple (pas forcément représentatif, mais je fais avec ce que j'ai sous la main, disons que c'est une indication). En essayant de répondre honnêtement :

1 - @LeChat (et les éventuels autres végétariens du site) : sur les 5 derniers jours, de combien d'aliments du plat principal connais-tu la provenance et le mode de production ?

2 - @les viandards : sur les 5 derniers jours, de combien d'aliments du plat principal connaissez-vous la provenance et le mode de production ?

Quand je dis "connaissez-vous la provenance", ça inclut "et à quel niveau de détail" : le continent ? le pays ? la région ?

Je peux répondre dans mon cas. Sur 5 jours, donc environ 5 * (petit-déjeuner + déjeuner + dîner) :

Spoiler : afficher/masquer


mercredi
26 septembre 2018, 09:31
 
 

viandard : tous. De tout ce que je mange, sauf produits transformés. Mode de culture/élevage, difficile à dire par contre. Mais ça vaut aussi pour les végétariens, ça. À part si tu vas te fournir direct chez le producteur dont tu vois la méthode de travail (et encore, vas-tu le voir pendant qu'il cultive ?).


mercredi
26 septembre 2018, 09:38
 
 

Selune
#22 Budmo !

hohun a écrit :
viandard : tous.


A quel niveau connais-tu la provenance : continent (genre "made in UE") ? Pays ("Espagne") ? Région ("Castille") ? Ville ("Salamanca") ?

Pour le mode de production, je veux dire (si je prends la viande en exemple) : est-ce que la bestiole est nourrie ou soja importé ? Au maïs ensilé ? Au foin ? En pâture ? Evidemment après, je ne demande pas un audit du producteur, s'il ment tu n'y peux rien, c'est le rôle des labels de contrôler leur cahier des charges.


mercredi
26 septembre 2018, 09:46
 
 

Pays voire région. Pour ce qui est de la viande, j'essaie de privilégier celles qui mettent en avant le bon mode d'élevage/nourriture, mais ça reste obscur.


mercredi
26 septembre 2018, 10:13
 
 

Selune a écrit :
Conikafik a écrit :
C'est quoi ce raccourci à 2 balles là ?


Disons que c'est ce que j'observe chez les végétariens et mangeurs de viande autour de moi.


Oui donc pas de quoi généraliser.

Selune a écrit :
Pour les mangeurs de viande, cf. plus haut sur la méconnaissance de certaines données de base environnementales plus haut.

Mais euh mais non enfin ça généralise encore là !

Et pour finir il n'est pas plus difficile de connaître le mode d'élevage d'une chèvre que celui d'un choux.
La problématique se pose pour vous autres citadins.
Mais par chez moi dans le trou du cul malpropre de la France profondément bouseuse les circuits courts sont de rigueur.


FAISEZ FACE §

Un PC c'est comme une femme, avec un peu de bonne volonté, on peut lui faire supporter n'importe quel genre de pratique !
Groove_Salad, 05/10/2011
mercredi
26 septembre 2018, 10:39
 
 

Bonjour M le juge,

Dans l'Affaire opposant Selune et Coni: de qui les végétariens ou des omnivores sont les plus cons, j'aimerais amenez mon expertise car ayant été au contact, dans plusieurs villes, bien malgré moi de ce qu'on appelle aujourd'hui les AMAPiens: de gens, souvent jeunes, qui établissent un contrat avec des agriculteurs pour bouffer des radis et des brocolis, bio la plupart du temps.

Au niveau citadin, j'estime qu'ils peuvent être considéré comme ceux qui font le plus attention à leurs alimentations et parmis eux, la grande majorité sont omnivores.

Donc, M le juge, je soutiens Coni dans l'affaire et estime que Selune a effectivement fait une généralité.

Je ne sais pas si les propos de Selune possèdent quelques vérité mais mais je soutiens que, de toute façon, comparer les deux groupes de personnes est nul et non avenu, l'un étant extrement minoritaire par rapport à l'autre: Si sur 100 personnes 5 sont végétariens et 95 omnivores, vous comprendrez aisément que si 25 omnivores fassent attention à leur alimentation on pourrait alors conclure que 100% des végétariens font attention mais qu'ils existent 5 fois plus de personnes dans l'autre camps.. La comparaison n'est donc pas si raisonnable.

Maintenant dans l'Affaire du Chat, je tiens à me désolidariser des propos tenus par cette personne sur le fait qu'un omnivore ne peut pas avoir une éthique environnemental tout aussi grande qu'un végétalien. Et je réfute ses propos que la consommation de produits animales par des êtres humains soient "non naturels" pour la simple et bonne raison que les régimes alimentaires ne sont pas des choix mais bien des nécessités et que la chaine alimentaire n'est pas une erreur mais bien un le ying et le yang de l'équilibre de la Nature.

D'ailleurs je tiens à souligner que la vidéo que M LeChat a soumis aux greffes n'attaque pas la consommation de viande en tant que telle mais bien sa surconsommation inutile et préjudiciable et qui ruine cet équilibre.

D'ailleurs je tenais également à signaler, qu'étant spécisme, M LeChat est tombé dans un intégrisme à la fois paradoxal et contre productif voire absolument dangereux pour le bien être de la Nature qu'il entend défendre contre elle même. Malgré ces très grosses divergences de point de vue, je tiens à souligner un certain respect vis à vis de son engagement.

Cordialement,

Bisou


mercredi
26 septembre 2018, 13:53
 
 

Selune
#26 Budmo !

Conikafik a écrit :
Et pour finir il n'est pas plus difficile de connaître le mode d'élevage d'une chèvre que celui d'un choux.
La problématique se pose pour vous autres citadins.


Population urbaine : 77% de la population totale

Donc oui, on peut considérer que le comportement des populations urbaines impactent plus la moyenne.

@Pisto : combien d'AMAPiens dans ces 77% ? Et on parle de généralités...

Et sinon pour prendre l'exemple de la distribution de la viande bovine française (institut de l'élevage, chiffres 2014) :
1 - 54% du volume part dans la grande distribution (dont plus de la moitié dans des produits transformés)
2 - 19% pour la restauration (sachant que les fast-food sont classés dans cette catégorie, et que la restauration utilise 66% de viande importée)
3 - 15% en export
4 - 12% en boucherie

Donc autant dire que pour les catégories 1 et 2, en dehors du fait de savoir que c'est produit en France, on ne sait pas grand chose.

Et donc oui, pour la majorité de la viande consommée, on n'en connait pas le mode d'élevage, et pas très bien la provenance. Bref, de la viande industrielle quoi.


mercredi
26 septembre 2018, 18:24
 
 

Selune a écrit :

@Pisto : combien d'AMAPiens dans ces 77% ? Et on parle de généralités...


Reprenons, tu as dit:

Les végétariens mangent des légumes, des céréales, des végétaux variés et sont, en général, plus sensibles aux problématiques d'environnement. Ce qui veut dire plus regardant sur la provenance de leur nourriture.


Moi j'ai prit ton problème à l'envers en prenant un groupe d'individu qui est le plus (voir le seul) vraiment regardant sur la provenance de leur nourriture et je pense confirmer que la grande majorité est omnivore.

Donc ta corrélation est hasardeuse car y'a beaucoup d'autres facteurs que juste la dichotomie végétarien/omivoire. Coni n'a jamais dit que tu avais tort, tout comme moi, il a dit que tu faisais un raccourci, c'est pas pareil et c'est important: ils sont regardant peut être mais surement pas PLUS regardant, ni en quantité, ni en qualité.


mercredi
26 septembre 2018, 19:00
 
 

Selune
#28 Budmo !

Ca va se finir sur PUBG, tout ça...


jeudi
27 septembre 2018, 14:44
 
 

facile j'ai jouer 3 fois y'a 6 mois !

désolé, j'ai trouvé battlefield 1 à 30 euros...


jeudi
27 septembre 2018, 17:02
 
 

Bon ça fait un moment que j'attends qu'elle sorte mais comme personne ne se dévoue je m'en charge (deux points ouvrez les guillemets)

Il a pas une tête à s'appeler Jacob ce Rabhi.

TZIM POUM §


FAISEZ FACE §

Un PC c'est comme une femme, avec un peu de bonne volonté, on peut lui faire supporter n'importe quel genre de pratique !
Groove_Salad, 05/10/2011
vendredi
28 septembre 2018, 01:06
 
 


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
samedi
29 septembre 2018, 15:06
 
 

Bon on va pas tourner en rond. Tu sais que la population en a rien à foutre de l'écologie, ou plus exactement ils passent leur temps a gueuler, mais ne font rien pour changer les choses. Le cap rouge est passé depuis longtemps. Tu peux devenir végétarien, l'industrie te rattrapera et te proposera les produits que tu veux entendre. Mais tu mangera la même merde produit industriellement. C'est pour cela que je parle de production locale. Je suis persuadé que j'ai un bilan carbone bien moins important que toi. Je fais mon jardin, j'emporte mes légumes qui ne sont plus mangeable pour moi ( salade montés, etccc...) A un producteur de viande local qui alimente les animaux en plein air. Simplement parce que j'ai l'occasion de le faire car je suis en campagne. Mais à partir du moment où tu es concentré dans les villes, tu n'a pas d'autre choix que de manger ce que l'on t'impose. Moi personnellement j'ai pas besoin de devenir végétarien. Je suis déjà dans un bilan positif de ma vision, et pas de leçon a prendre. Je suis dans un mode de vie que mes grands parents avait il y a 40 ans . Comme je ne peux pas produire moi même la viande je le fais par l'intermédiaire d'un local, c'est presque pareil. Si on avait tous le même mode de consommation, je crois que nous serions sauvés.


- les fautes
samedi
29 septembre 2018, 18:24
 
 


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
samedi
29 septembre 2018, 21:06
 
 

L'homme est un des animaux les plus endurant du règne animal qui lui donne une des plus grande faculté de chasse.

Franchement est ce que tu arrives à voir que ce genre d'argument calligraphié est complétement orienté et biaisé ? Tu vas chercher ce qui te fais plaisir mais c'est pas ce qu'on appelle une ouverture d'esprit et de réalité.

La plupart des points sont risibles ... sans dire débiles. Y'a pas pire contre argument à ce que tu défends que ce schéma mensongé. Ça n'a aucun sens.

1- Tous les canrinores ne sont pas noctures : débiles
2- Si si on a odarat très développé.
3- On a des canines qui sont là pour déchirer
4- ? rien compris
5 - et? rien compris ...
6- ha? et ? encore une fois c'est même pas un argument ..
7 - la même, putain
8 - ????? sérieux? mais explique !
9- non mais l'intelligence de chasser depuis la nuit des temps
10- ha si justement ... c'est justement le point fort de l'humain !§! (oui peut être pas du parisien lambda..)

tout est FAUX ou pas du tout argumenté ! Jamais vu un ramassis avec autant de mauvaise fois et d'arguments d’autorités foireux.

L'Homme a besoin de protéine et vitamine animal. Accepte le et défend des palliatifs si tu veux mais ne défend pas l'indéfendable.


dimanche
30 septembre 2018, 02:14
 
 

C'est surtout que la conclusion s'auto-encule : l'Homme est principalement frugivore et granivore. Principalement, donc le reste, c'est quoi ? Carnivore, qu'il est naturellement conçu pour manger puisqu'il peut assimiler la viande.


dimanche
30 septembre 2018, 10:00
 
 

Huge reduction in meat-eating ‘essential’ to avoid climate breakdown
(The Guardian)


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
vendredi
12 octobre 2018, 08:37
 
 

Agent_Double
#37 Incontrôlable

c'est surtout que d'après le dessin, on parle d'une bonne-femme ! je suis sur qu'adapté à un homme ça change tout !


<FONT SIZE="-2" COLOR="DARKBLUE">Etant perfectionniste, je suis contre les survivants de catastrophes naturelles</FONT>
vendredi
12 octobre 2018, 09:16
 
 

LeChat a écrit :
Huge reduction in meat-eating ‘essential’ to avoid climate breakdown
(The Guardian)

Alors ce n'est absolument pas satirique je te l'assure, mais maintenant on fait quoi ? Quel moyen d'action tu as envisagé pour changer les choses ?
Mais surtout t'inquiète pas pour la nature si c'est ton problème. Dans l'histoire les perdants c'est les humains.
Je n'ai jamais eu d'enfants car notre génération sait depuis longtemps que l'avenir et sombre. Mais ce que je remarque c'est que ceux qui ont des enfants s'en branle a un point pas possible. Ils ne voit que l'avenir professionnel de leurs enfants. Et ils oublient le plus important.
J'ai eu encore une discution ce matin avec un collègue de travail qui a trois enfants et qui ne comprend pas pourquoi des vegans peuvent cramer un abattoir ou agresser un boucher. Chaque week-end lui il va dans sa maison secondaire a 200 bornes de chez lui à cramer de l'essence. Et il aime bien manger de la viande, et beaucoup de viande, et il est complément con. Il n'a absolument pas conscience qu'il enfonce ces enfants chaque jours. Et des cons comme cela il y en a des millions voir des milliards. Le combat et perdu d'avance.


- les fautes
vendredi
12 octobre 2018, 19:49
 
 

Je fais ce qui est à ma portée : je suis devenu végétalien, j'achète majoritairement des aliments en vrac (je dois sortir un sac poubelle tous les trois mois), j'achète préférentiellement d'occasion, j'essaye au maximum de réparer plutôt que jeter (même si c'est plus cher :/ ), je prête volontiers tout ce que je possède (moto, outils, livres, ...), j'optimise mes déplacements (je ne fais mes courses que lorsque j'ai un trajet qui passe pas loin), je suis passé chez Enercoop (donc je subventionne la production d'électricité renouvelable), l'année prochaine La Nef doit proposer des comptes courants donc je vais passer chez eux, ...
Il y a des tas de choses que l'on peut faire. Nos dépenses (et évitement de dépenses) sont vraiment nos actions les plus efficaces.


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
vendredi
12 octobre 2018, 20:11
 
 

Oui, je sais que la planète passera sur nos problèmes mesquins comme elle est passée par des phases d'extinction et de modification de l'environnement bien plus violente. Et je pense que nous disparaitrons car ceux qui ont le pouvoir de changer les choses ne le veulent pas. Il faut vraiment être très con pour continuer à faire de l'argent sur des pratiques qui avancent sans cesse le jour de notre disparition. Tout l'or du monde ne pourra permettre de survivre aux catastrophes qui s'annoncent.
Cela étant, j'agis selon ma conscience. Longtemps j'ai été dans ce que certains appellent la dissonance cognitive. Je me consolais que des créatures sensibles souffrent et meurent parce que c'était nécessaire pour que je vive. Mais j'ai constaté qu'on peut vivre sans cela, donc j'ai changé. Et en plus du bien être animal, il se trouve que c'est bon pour la santé, pour l'environnement. Nous n'avons vraiment plus aucune raison de manger de la nourriture animale à part un plaisir égoïste. (j'adorais le steak tartare et le fromage de chèvre par exemple, mais il y a tellement de bonne choses à manger dans le règne végétal que finalement cela ne me manque même pas).
(désole j'ai encore re-glissé vers le végétalisme ^^)


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
vendredi
12 octobre 2018, 20:20
 
 

Ben c'est bien tu as tous compris, mais tu n'es pas prêt de le faire comprendre aux autres . Alors profite de la vie au maximum comme tu semble le faire. De toute façon notre planète est déjà morte depuis longtemps
. Malheureusement notre chance c'est que nous allons pouvoir encore vivre le meilleur. Mais pour les générations futures , bon courage.
Moi je m'en moque je suis pas responsable d'avoir fais un enfant qui n'a aucune avenir.


- les fautes
vendredi
12 octobre 2018, 22:06
 
 

Selune
#42 Budmo !

Gwendal, tu sonnes complètement dépressif...


dimanche
14 octobre 2018, 01:49
 
 

Non réaliste. T'inquiète moi je vais très bien et j'adore la vie. Mais un peux fatigué de voir des parents qui en on rien a branler de l'avenir de leurs enfants. C'est pas moi le problème c'est eux. Moi j'ai la conscience tranquille
Tu sais je pourrais te donner des tonnes d'exemples de ce que j'ai fais dans ma vie pour respecter la nature, et je le fais toujours. J'ai aucune leçons a prendre de toi ou de n'importe qui. Mais arrêtez de croire que vous pouvez changer les choses.
Tu fais quoi pour changer les choses ? C'est bien de ce masturber avec des principes, mais la planète est morte et tu ne peux rien y changer. Tu peux te masturber avec des principes , j'ai eu le même discours que toi il y a 20 ans. Et rien n'a changé. Alors maintenant ben je fais mon truc dans mon coin. Et je sus en accord avec moi même c'est déjà très bien.
Tu peux m'exposer des solutions réaliste pour changer les choses ? Car me dire que tous le monde devienne végétarien n'en fait pas partie.


- les fautes
dimanche
14 octobre 2018, 21:25
 
 

Selune
#44 Budmo !

gwendal a écrit :
Mais arrêtez de croire que vous pouvez changer les choses.


Oui t'as raison, il est sûr que les choses (humaines) changent toutes seules, l'histoire l'a démontré (en bien ou en mal)...

gwendal a écrit :
T'inquiète moi je vais très bien et j'adore la vie. [...]
la planète est morte et tu ne peux rien y changer. [...]
j'ai eu le même discours que toi il y a 20 ans. Et rien n'a changé.


Si ça c'est pas un discours de dépressif... T'as pas l'impression d'être un peu schizophrène là ? (entre la 1ère phrase et les 2 autres)

gwendal a écrit :
Tu peux m'exposer des solutions réaliste pour changer les choses ? Car me dire que tous le monde devienne végétarien n'en fait pas partie.


Ça n'est absolument pas ce que j'ai dit. J'ai juste dit (tout en précisant que moi je mangeais de la viande) qu'il me semblait bien (d'après les données disponibles) que les végétariens avaient moins d'impact négatif sur l'environnement (vs ceux qui mangeaient de la viande régulièrement).


lundi
15 octobre 2018, 00:13
 
 

Selune a écrit :
gwendal a écrit :
Mais arrêtez de croire que vous pouvez changer les choses.


Oui t'as raison, il est sûr que les choses (humaines) changent toutes seules, l'histoire l'a démontré (en bien ou en mal)...



Question intéressante: le changement se fait il par une multitude de bonne volonté dans un cadre non extreme ou par nécessité? Pour le coup je pencherais à l'avis de Gwendal: Les effets de masse ne sont pas corrélables avec la bonne volonté mais avec des obstacles infranchissables.
Bref faut être au bord du mur pour avoir un effet de masse et je ne pense pas que ça serve a quoi que ce soit de discreter l'autre de sa bonne volonté (en faite ça fait l'effet inverse)

Selune a écrit :
gwendal a écrit :
T'inquiète moi je vais très bien et j'adore la vie. [...]
la planète est morte et tu ne peux rien y changer. [...]
j'ai eu le même discours que toi il y a 20 ans. Et rien n'a changé.



Si ça c'est pas un discours de dépressif... T'as pas l'impression d'être un peu schizophrène là ? (entre la 1ère phrase et les 2 autres)




LeChat a également un discours très pessimiste. Sur la forme on est d'accord mais sur le fond non.
La souffrance humaine et animal font entièrement partie de la vie. La chasse pour se nourrir ou l'élevage éthique ne sont pas des palliatifs mais des solutions dans un cadre tout à fait naturel imposé par nos exigences nutritives. D'ailleurs j'aimerais bien qu'on me dise ce qui est "naturel" et ce qui ne l'est pas. Définissons la Nature et les paradoxes s'enchainent (dixit le bus qui roule au gaz naturel).

Je comprends l'éthique moral du Chat et la partage en voyant les conditions de vie de certains animaux, comme tout le monde. En revanche, arrivé à un tel point que considérer un poulailler comme un camp de concentration de galliformes n'est pas seulement un exagération, c'est déjà définir la nature contre elle même et rejeter à grand coup d'idéologie simpliste, la complexité et la nécessité de la symbiose: nourriture et protection contre omelettes ! Idem pour la production de lait.

Une autre question de "plaisir" se pose également. LeChat défend que c'est uniquement par plaisir que nous mangeons certains menus. Je crois qu'on est encore très loin de connaitre les corrélations entre plaisir et nécessite: le sexe est aussi un plaisir mais née d'une nécessité. Le plaisir (ou certains) ne pourrait être qu'une forme d'appel à la nécessité. On est attiré naturellement par la graisse et le sucre car se sont les nutriments les plus énergétiques, la question n'est pas de savoir si c'est par plaisir qu'on les mange mais comment notre évolution nous permet elle de définir le meilleur régime (quantité et qualité).

Peut on survire sans protéines animales: NON
peut on trouver des substituts SYNTHÉTIQUES aux protéines animales: OUI mais c'est tout à fait différent car c'est nous sortir d'un cadre naturel. Et bim, paradoxe.

Pour conclure, je pense qu'on en sait pas encore beaucoup pour affirmer que toute une population peut se passer de protéines animales, pendant toute sa vie (rappelons que les effets néfastes d'une carence en B12 se produit après 4 voire 5 ans d'un régime végétalien) et que les substituts n'ont pas encore été assez éprouvés. Que la notion de "plaisir" n'est peut être pas non plus aussi facultative que ça.
Et quand on y connait rien, on fait doucement, sinon on peut reproduire le cas de vache folle qui part de la même façon de penser: changer le régime d'un animal sur la base des pauvres connaissances de l'époque: "Bah si Robert, c'est de protéines tout pareil alors ça passe !". Et j'aimerais profiter de cet exemple pour montrer que ce n'est parce que certains omnivores utilisent des arguments foireux ou fallacieux qu'ils ont fondamentalement tort. L'ouverture d'esprit doit aller au delà du contre argument des autres, on doit se mettre à la place des autres et dénicher d'autres arguments contre ses propres pensée: c'est l'esprit même d'une pensée scientifique juste.

Je n'oserais même pas parler de l'hypocrisie (rien de trop péjoratif, je comprends) de certains végétariens/végétaliens qui se mangent leur dose de steak en cachette. Ce sont souvent les plus vindicatifs d'ailleurs. Aller faire une étude de santé publique sans biais après ça.


mardi
16 octobre 2018, 12:48
 
 

Pisto a écrit :
Peut on survire sans protéines animales: NON

Si, on peut. Outre que les animaux puisent aussi leur protéines dans les végétaux, des centaines de milliers de personnes en sont la preuve. Et depuis des décennies.
Manger des animaux est un choix.
La souffrance et la mort de ces créatures sensibles n'est pas nécessaire.
On choisit donc de les faire souffrir et de les tuer ou pas.


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
mardi
16 octobre 2018, 22:23
 
 

LeChat a écrit :
Pisto a écrit :
Peut on survire sans protéines animales: NON

Si, on peut. Outre que les animaux puisent aussi leur protéines dans les végétaux, des centaines de milliers de personnes en sont la preuve. Et depuis des décennies.
Manger des animaux est un choix.
La souffrance et la mort de ces créatures sensibles n'est pas nécessaire.
On choisit donc de les faire souffrir et de les tuer ou pas.



ha non non je t'assure.

Tu te rend bien compte que de dire que parce que la chaine alimentaire commence par des végétaux qu'on ne peut manger que des végétaux n'a aucun sens?

Les protéines ne sont pas des éléments chimiques remplaçables par des autres: ça a une forme, une caractéristique et une fonction bien précise dans le corps humain.

Tu peux survire en mangeant un produit animal par mois mais tu crèveras sans ingurgiter aucune protéine animal ou substitut (en combien de temps, j'en sais rien, 10 ans?). Tous les médecins te le diront. Mêmes les homéopathes je pense.

LeChat a écrit :
La souffrance et la mort de ces créatures sensibles n'est pas nécessaire.


Alors faut pas mélanger car si "Faire souffrir" n'est pas nécessaire, en revanche la souffrance elle est une nécessité biologique sinon elle existerait sans doute pas.

Si tu vois dans le regard d'un bovin assez de sensibilité pour trouver qu'il ne mérité pas de finir dans ton assiette, ok, je suis pas d'accord mais ça se défend.
En revanche pourquoi tomber dans l’extrême comme le végétalisme? Qui te dit que la poule elle préfère pas etre à l'abri des renards que de vivre seul ou en clan de poule? qu'est ce que tu en sais ?
Qui te dit que les vaches kiffent pas qu'on leur chatouille les pis ?

Car les proténies animals dont je parle se trouvent dans les produits qui ne nécessitent aucune souffrance ou mort animal. Faire une croix la dessus c'est s'enfermer dans un débat irrationnel et paradoxale.

En faite je pense que les végétalismes c'est des omnivores complotistes.


mercredi
17 octobre 2018, 13:04
 
 

Informe-toi. Tu ne sais vraiment pas de quoi tu parles.
Maintenant, si c'est pour te donner bonne conscience en te disant que tu es obligé de promouvoir la mort de créatures sensibles pour pouvoir te nourrir, c'est sûr que l'ignorance est préférable pour ta santé mentale.


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
mercredi
17 octobre 2018, 13:14
 
 

LeChat a écrit :
Informe-toi. Tu ne sais vraiment pas de quoi tu parles.


J'avais posté des liens vers des sources ludiques et clairs, ta reflexion montre que tu t'en branles comme de l'an 40.

LeChat a écrit :
Maintenant, si c'est pour te donner bonne conscience en te disant que tu es obligé de promouvoir la mort de créatures sensibles pour pouvoir te nourrir, c'est sûr que l'ignorance est préférable pour ta santé mentale.


ha mais je m'en fou de moi. Pourquoi tu me parles de moi? T’inquiètes ma conscience va bien et tu devrais aussi te dire que si TOI ta conscience va mieux uniquement parce que t'es devenu végétaliste, et bah franchement, t'as bien simplifié le problème.

Ta seule présence est NUISIBLE LeChat car tu es un être humain et donc a un impact différent du monde animal et végétal sur Terre. C'est bien ce que les gens qui veulent sortir l'Humain de la Nature expliquent.

En plus je voulais avoir ton point de vue sur l’élevage et non la mort et la souffrance, tu peux sortir ton disque rayé stp ?


mercredi
17 octobre 2018, 13:19
 
 

Si si, on peut survivre :
Compliqué et pas agréable visiblement, mais faisable :
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/10/26/24247-alimentation-sans-proteines-animales-difficile-deviter-carences


Être pris pour un imbécile par un parfait idiot est un plaisir de fin gourmet.
mercredi
17 octobre 2018, 20:01
 
 

Même chose pour la vitamine B12: pour éviter la carence, un végétalien devra compenser par des compléments alimentaires qui proviendront… du système digestif des ruminants


Donc pour survivre, bouffer de la merde.
ça fait rêver.


mercredi
17 octobre 2018, 20:55
 
 

Euh... non. L'article doit donc être très orienté.

La vitamine B12 est uniquement produite par une bactérie. Certes, elle se trouve dans le système digestif des ruminants mais vu que les végans ne veulent pas les exploiter, on en utilise qui n'est pas produite comme cela.
(en fait, ces bactéries se trouvent aussi dans notre système digestif, mais à un endroit en aval du lieu d’absorption qui ne nous permet pas la récupération de la vitamine produite).
Pour info, on supplémente aussi souvent les animaux en B12. Et certaines céréales du petit déj' aussi.

Pour les acides aminées, on peut les trouver dans les plantes. Certains se trouvent même toutes réunis dans certaines plantes (comme le quinoa, l'amarante, ...) Et vu que les végétaux sont moins caloriques que la nourriture d'origine animale, on évite des problèmes de surpoids, de cholestérol, de diabète, ...

Et franchement, cherchez plusieurs sources pour vos infos. Histoire de comparer et voir ce qui peut être orienté (d'un sens ou d'une autre).


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
mercredi
17 octobre 2018, 21:43
 
 

En fait Akshell, tes mots sont d'une grande exactitude pour certains animaux : Certains n'ayant pas non plus cette possibilité d'absorption, il trouve leur B12 dans leurs excréments :D


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
mercredi
17 octobre 2018, 21:45
 
 

oh mais je sais, je sais...


mercredi
17 octobre 2018, 23:08
 
 

L’article va plutôt dans ton sens hein, à part qu’il dit que c’est pas ultra easy :c


Être pris pour un imbécile par un parfait idiot est un plaisir de fin gourmet.
jeudi
18 octobre 2018, 06:29
 
 

Oui, j'ai vu. Et justement ils ont l'air de dire que c'est très compliqué or cela ne l'est pas tant. D'où mes remarques sur les acides aminés qu'on trouve facilement ou la B12 qu'on n'est pas obligé de prendre chez les ruminants (ça vaut aussi pour la D3, le Fer, le calcium, ... bref, tous les préjugés ^^ )


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
jeudi
18 octobre 2018, 09:32
 
 

Selune a écrit :
gwendal a écrit :
T'inquiète moi je vais très bien et j'adore la vie. [...]
la planète est morte et tu ne peux rien y changer. [...]
j'ai eu le même discours que toi il y a 20 ans. Et rien n'a changé.


Si ça c'est pas un discours de dépressif... T'as pas l'impression d'être un peu schizophrène là ? (entre la 1ère phrase et les 2 autrres

Je comprend pas bien, on peut avoir un discours très noir réaliste et en même temps aimer la vie. C'est simplement constater, et en même temps continuer à vivre.
Il me semble indiscutable qu'il n'est plus possible actuellement de changer la perdition de notre planète. On a passé depuis longtemps le stade de non retour. Penser le contraire est très puérile.
Mais quelque part j'ai envie de t'embrasser et te dire que je suis de ton côté.
Mais de l'autre côté je vois chaque jours des parents qui ont des enfants avec des discours atroces.
Ils en ont mais alors rien à foutre de l'écologie. Ils ont mis des enfants au monde sans assumer leurs responsabilités. C'est atroce comme comportement.
Et c'est malheureux la majorité.
Quel espoirs tu as de mette ton discours en avant face a une majorité de l'humanité qui ne pense qu'à sa gueule ?
Personnellement je suis loin d'être depressif, il n'y a pas de raison, je n'ai que ma peau a préserver.
Mais encore une fois quel est ton programme pour changer les choses , car je te rappel que ce n'est pas moi le problème, mais une bonne partie du reste du monde.


- les fautes
jeudi
18 octobre 2018, 21:57
 
 

Je suis (malheureusement) plutôt d'accord avec gwendal. L'humanité survivra, mais dans quel état...


vendredi
19 octobre 2018, 08:35
 
 


vendredi
19 octobre 2018, 08:56
 
 

Selune
#60 Budmo !

Et pour revenir au sujet initial :

https://www.monde-diplomatique.fr/2018/11/MALET/59190


dimanche
04 novembre 2018, 00:47
 
 

Merci.


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
dimanche
04 novembre 2018, 09:11
 
 

Yann Arthus-Bertrand : “Tous les écolos devraient arrêter de manger de la viande, car elle est en train de détruire la planète”


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
vendredi
09 novembre 2018, 20:07
 
 

Selune
#64 Budmo !

Pisto a écrit :
sacré Yann

toujours le mot pour rire.


Je ne vois pas le lien entre les 2 (enfin, je ne parle pas de Yann, je parle du lien entre une coupe du monde au Qatar et la validité ou non des arguments végétariens).


samedi
10 novembre 2018, 11:41
 
 

Selune a écrit :
Pisto a écrit :
sacré Yann

toujours le mot pour rire.


Je ne vois pas le lien entre les 2 (enfin, je ne parle pas de Yann, je parle du lien entre une coupe du monde au Qatar et la validité ou non des arguments végétariens).


L'éleveur dans sa ferme en Afrique pollue 50 fois moins qu'un bobo vegan .. c'est une vision débile qui découle sur un constat vrai: nous mangeons TROP de viande, nous jetons TROP de viande mais c'est pas pour ça que c'est plus polluant que le reste.

Toute notre consommation a outrance a un trop impact sur l'environnement. Mais comme il est hors de question de ne pas avoir tout un tas d'object connecté, de merde en tout genre ou le dernier IPhone, on s'attaque aux plus faibles et aux seuls qui nous font un truc utile, genre de la bouffe: les éleveurs.

Faut calculer sa consommation perso sur TOUT et non aller faire des croisades stupides à la mode et on y arrive: Yann = Mode. Je l'ai entendu parler, il aussi bête et ignorant que Al Gore. A répéter sans trop comprendre ce qu'on luit dit.

Mais ce qui est bien pire c'est ce ces gens savent pertinemment qu'ils luttent dans le vent, et ça leur permet d'une chose: de ne jamais avoir ni à faire ni à argumenter sérieusement, leur utilisé ne pourra jamais étre remis en question et ils continueront à prendre leur 4x4 ou leur hélico sans qu'on puisse leur dire que c'était aussi leur combat. En revanche ils écrivent des articles, livres et se font mousser à la télé comme Aymeric Caron.

Je ne dis pas qu'il ne faut pas un vrai prise de conscience du pb de l'elevage intensif (et même si ce n'est que des cons hypochlorites ça peut être utile) mais à prêcher pour le végétarisme ou le végétalisme comme unique solution, ils poussent les viandards aux bbq et les trisos qui n'ont rien à faire à aller bruler des boucheries. et basta


samedi
10 novembre 2018, 13:43
 
 

Non mais déjà a la base Yann Arthus il est gentil, mais c'est une photographe. Bon ok on va me dire que c'est très réducteur, mais dans le cas présent c'est une réalité. Dans mon métier j'ai bien plus de possibiltes d'agir sur l'environnement que lui, mais bon passons. Alors maintenant rentrons dans le vrai sujet. Le Quatar. Pays qui est dans sont ensemble une aberration écologique . Construire en plein désert des centres commerciaux, des buildings energivores a outrance.
Ruiner le milieu maritime pour des projets plus dingue les une que les autres. L'importation de sable pour leurs construction qui ruine l'écologie d'autres pays qui leurs vendent des milliers de tonnes sables.
Enfin bon pour dire que le Yann il est gentil, mais le Quatar c'est vraiment le dernier pays qu'il faut encourager face a l'écologie.


- les fautes
samedi
10 novembre 2018, 15:20
 
 

Son métier a une qualité que le tien n'a pas, c'est celui de pouvoir parler à un public étendu très facilement. Et c'est très utile pour faire passer des messages.

Attention je ne remets pas en cause la pertinence, l'utilité et la qualité de ton travail hein !


samedi
10 novembre 2018, 17:38
 
 

Pisto a écrit :
Selune a écrit :
Pisto a écrit :
sacré Yann

toujours le mot pour rire.


Je ne vois pas le lien entre les 2 (enfin, je ne parle pas de Yann, je parle du lien entre une coupe du monde au Qatar et la validité ou non des arguments végétariens).


L'éleveur dans sa ferme en Afrique pollue 50 fois moins qu'un bobo vegan .. c'est une vision débile qui découle sur un constat vrai: nous mangeons TROP de viande, nous jetons TROP de viande mais c'est pas pour ça que c'est plus polluant que le reste.

Toute notre consommation a outrance a un trop impact sur l'environnement. Mais comme il est hors de question de ne pas avoir tout un tas d'object connecté, de merde en tout genre ou le dernier IPhone, on s'attaque aux plus faibles et aux seuls qui nous font un truc utile, genre de la bouffe: les éleveurs.

Faut calculer sa consommation perso sur TOUT et non aller faire des croisades stupides à la mode et on y arrive: Yann = Mode. Je l'ai entendu parler, il aussi bête et ignorant que Al Gore. A répéter sans trop comprendre ce qu'on luit dit.

Mais ce qui est bien pire c'est ce ces gens savent pertinemment qu'ils luttent dans le vent, et ça leur permet d'une chose: de ne jamais avoir ni à faire ni à argumenter sérieusement, leur utilisé ne pourra jamais étre remis en question et ils continueront à prendre leur 4x4 ou leur hélico sans qu'on puisse leur dire que c'était aussi leur combat. En revanche ils écrivent des articles, livres et se font mousser à la télé comme Aymeric Caron.

Je ne dis pas qu'il ne faut pas un vrai prise de conscience du pb de l'elevage intensif (et même si ce n'est que des cons hypochlorites ça peut être utile) mais à prêcher pour le végétarisme ou le végétalisme comme unique solution, ils poussent les viandards aux bbq et les trisos qui n'ont rien à faire à aller bruler des boucheries. et basta

T'es conscient que c'est faux ? C'est toi qui affirme ça, personne d'autre.
Allez, tu peux chercher quel argument fallacieux c'est : https://informationisbeautiful.net/visualizations/arguments-rhetologiques-fallacieux/
Et, évidemment, tu tiens ce discours pour te donner bonne conscience à continuer quelque chose de destructeur pour l'environnement (et violent pour les animaux) sous prétexte que d'autres choses le sont aussi.
Allez, c'est un deuxième argument fallacieux à chercher dans la liste.
https://informationisbeautiful.net/visualizations/arguments-rhetologiques-fallacieux/


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
samedi
10 novembre 2018, 18:29
 
 

hohun a écrit :
Son métier a une qualité que le tien n'a pas, c'est celui de pouvoir parler à un public étendu très facilement. Et c'est très utile pour faire passer des messages.

Attention je ne remets pas en cause la pertinence, l'utilité et la qualité de ton travail hein !

Dans la vidéo de l'entrevue de Paul Watson chez Thinkerview, il explique très bien comment il se sert justement (avec leur accord) des personnes médiatiques pour promouvoir son action. J'adore ce mec, sa pensée rationnelle et sa détermination.


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
samedi
10 novembre 2018, 18:31
 
 

hohun a écrit :
Son métier a une qualité que le tien n'a pas, c'est celui de pouvoir parler à un public étendu très facilement. Et c'est très utile pour faire passer des messages.

Attention je ne remets pas en cause la pertinence, l'utilité et la qualité de ton travail hein !

C'est bien le problème. La méconnaissance de l'utilité de certains métiers. Lui il fait une émission d'un soir qui va toucher pendant une a deux heures un public restreint qui au mieux va enfin charger sa poubelle jaune avec les bons déchets. Et va reprendre le lendemain son diesel pour aller au travail . Nous c'est un travail de tous les jours. Et quand on fait les bons choix dans nos constructions, on fait pour la planète bien plus qu'il ne puisse faire pendant des années. Choix de matériaux recyclables et durable. Mais aussi encore une fois recyclable après leur cycle de vie. Des peintures moins toxique pour notre environnement. En une seule construction je peux remplacer des années de communication, mais cela n'est pas reconnu. On travail dans l'ombre. Un travail compliqué pour que nos bâtiments soit mois energivores aussi bien pour la planète que pour le client qui puisse vivre sans dépenser une fortune en énergie. Les communiquants me saouls . Il ne servent à rien. Le temps de la communication est terminé , il faut maintenant agir, et cela dépend de nous.


- les fautes
samedi
10 novembre 2018, 20:09
 
 

LeChat a écrit :
hohun a écrit :
Son métier a une qualité que le tien n'a pas, c'est celui de pouvoir parler à un public étendu très facilement. Et c'est très utile pour faire passer des messages.

Attention je ne remets pas en cause la pertinence, l'utilité et la qualité de ton travail hein !

Dans la vidéo de l'entrevue de Paul Watson chez Thinkerview, il explique très bien comment il se sert justement (avec leur accord) des personnes médiatiques pour promouvoir son action. J'adore ce mec, sa pensée rationnelle et sa détermination.



Non mais au bout d'un moment il faut arrêter. Je te connais un peux avec les années le chat. Tu travail pour un industrie qui est ultra energivore pour l'environnement. Si on rajoute que ton métier utilise des matériaux rares qui demande des mises en œuvre très intrusives et destructives pour notre environnement, il faut te poser les bonnes questions. C'est pas en arrêtant de manger de la viande qui va changer les choses, mais plus en changent de métier.


- les fautes
samedi
10 novembre 2018, 20:18
 
 

gwendal a écrit :
Non mais au bout d'un moment il faut arrêter. Je te connais un peux avec les années le chat. Tu travail pour un industrie qui est ultra energivore pour l'environnement. Si on rajoute que ton métier utilise des matériaux rares qui demande des mises en œuvre très intrusives et destructives pour notre environnement, il faut te poser les bonnes questions. C'est pas en arrêtant de manger de la viande qui va changer les choses, mais plus en changent de métier.

J'utilise un ordinateur trois fois 7h par semaine.

Edit : J'ai oublié, cherche tes arguments fallacieux : https://informationisbeautiful.net/visualizations/arguments-rhetologiques-fallacieux/


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
samedi
10 novembre 2018, 21:04
 
 

En fait notre dialogue est comment stérile et sans aucun intérêt. On lutte pour la même chose et chacun de note façon. C'est complément con notre discution . Continu de ton côté a ta façon. Et moi aussi. L'important c'est de faire quelque chose quelque soit la forme.


- les fautes
samedi
10 novembre 2018, 21:49
 
 

@LeChat,

Fondamentalement je comprends ton point de vue. Vraiment. Mais pour moi il omet un axiome majeure. Nous sommes des prédateurs, la nature est faite de prédateur. C'est un axiome. Le contredire, c'est contredire la nature. Et comme tout axiome, y'a aucun argument a ajouter. mais je sais que le principal problème de nos jours est de mettre les tigres sous croquettes. Bonne idée. Quoi répondre? rien.



Et encore une fois, je pense que ta pensée va dans le bon sens mais pas dans le bonne direction et ça change tout.

prépare ta chiasse de légumineuse.

bisoux

PS: je me donne aucune bonne conscience: j'ai arrêter le fois gras, j'ai arrêter de trop manger de viande, j'ai arrêter beaucoup de chose dans ton sens. Mais jamais je renierais notre situation d'omnivore. Et si des animaux doivent en souffrir ça ne me pose aucun problème car la vie c'est la souffrance. Tu crois quoi? que sur ton lit de mort tu vas crier à l'injustice? Si moi meme demain je devais crever sous la calandre d'une BMW en quoi cela serait un pb fondamentale? aucun. Tu te cros immortel, tu crois que tout a un sens, tu penses schématiquement. Tu as tort. Au moins la mort de ces animaux ont un sens. La notre, aucune.

Et même en disant tout ça, sache que je respecte fondamentalement ton point de vue sans jamais y adhérer.


dimanche
11 novembre 2018, 01:39
 
 

Selune
#75 Budmo !

T'as picolé Pisto ? Je ne comprends pas grand chose à ton PS (enfin, après "omnivore")...

Il y a une différence entre la souffrance et la mort, non "la vie" ça n'est pas de la souffrance (sauf pour les malchanceux et les dépressifs), quelle rapport entre "la mort sous BMW" et le débat, en quoi LeChat se croit immortel (en dehors de sa recherche maniaque d'arguments réthoriques à chaque post, mais ça c'est sa griffe), en quoi tout n'a pas de sens (vs le débat), ... Bref, tellement de questions, si peu de réponses... Je suis perdu ! :-)

PS : et pour une fois je suis d'accord avec Gwendal ! Dans mes bras grand fou ! \o/


dimanche
11 novembre 2018, 02:14
 
 

Selune a écrit :
PS : et pour une fois je suis d'accord avec Gwendal ! Dans mes bras grand fou ! \o/


Ben tu vois grosse Piote. Mais bon pas plus mon anus est encore vierge et doit le rester.
Plus sérieusement ce genre de discutions ne peut rien donner. Chacun est campé sur des positions, mais la solution nous ne l'avons pas, et nous ne l'aurons jamais, il faut pas rêver.
Tu ne pourras jamais avoir assez de végétariens sur notre planète pour régler le problème, comme je ne pourrais jamais lutter contre la surconsommation.
Le seul moyen d'action c'est de faire attention a notre niveau.
Après par contre je comprend ce que l'on peut voir actuellement, comme des vegans qui adoptent des moyens de lutte proche du terrorisme. Car oui l'urgence est presente, et le seul moyen si on veut régler le problème c'est de changer radicalement de position. Après, voilà c'est sans moi.


- les fautes
dimanche
11 novembre 2018, 20:23
 
 

Le principe du véganisme est de respecter de façon égale toutes les créatures sensibles. Humains compris.


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
dimanche
11 novembre 2018, 21:37
 
 

LeChat a écrit :
Le principe du véganisme est de respecter de façon égale toutes les créatures sensibles. Humains compris.


très bien alors étant donner que par "respect" il est sous entendu ne pas "exploiter", comment est il possible d'introduire cette règle dans un système de société humaine ?

Mais même si ta garde robe n'est rempli que de fringues made in France pour éviter une exploitation qu'on définira de relative, tu exploites le travail d'autrui, et là tu me diras (si tu n'as vraiment aucune fringue ou autres objets faits par des thaïlandais payés 2$ la journée) que l'idée est de faire de son mieux, ce que j'approuverais (quoiqu'il faudrait aussi prouver que c'est de la bienveillance et non du repliement nationaliste mais bref) mais ce que je trouve paradoxale est comment tout ceci peut passer avant, voire même se comparer à une poule dans une basse cours ? Surtout qui te dis qu'elle est se sent exploité ?

Ce que tu appelles exploitation, je l'appelle symbiose. Et la différence entre les deux est le bénéfice qu'en retire l'exploité: un meilleur salaire pour les humains ou un cadre de vie de sécurité en garantissant nourriture et protection aux animaux (pour les végétariens) auxquels on va retrancher quelques années de leurs vie (pour les omnivores).

Si on va encore plus loin (restons dans le carnivorisme), tous les porcs ou les vaches qu'on envoi à l'abattoir ne seraient même pas née sans élevages. Et que l'espérance de vie de celles et ceux dans la nature seraient sous doute moindre. D'un certain point de vue (même si ça peut sembler tirer par les cheveux), l’élevage c'est la vie.

Je comprends pas comment les vegan ne se noient pas dans leurs utopiques paradoxes et leurs naives incertitudes.


dimanche
11 novembre 2018, 23:49
 
 

Selune
#79 Budmo !

Mais je le répète, je ne suis pas végan, hein. Je mange de la viande, et sans culpabilité (bien que je sois contre une souffrance inutile de l'animal).

@LeChat : autant je peux entendre les arguments écologiques des végans, autant "respecter de façon égale toutes les créatures sensibles", argument végan courant, ne me convainc pas du tout.

Je (tu) ne respecte pas les créatures sensibles de la même manière. Personne ne fait ça. Avant même de discuter du terme sensible :

- Imagine que tu aies un nid de frelons qui s'installe dans ton appart (=ils y font leur nid). Tu fais quoi ? Tu leur demande gentiment de partir ? Ben non, comme tout le monde, tu vas appeler un désinsectiseur

- L'un de tes voisins à un chien très agressif. Un molosse type pitbull, parce que le chihuahua en colère, forcément, ça fait rire. Et agressif parce que parfois ça arrive, pas genre "entraîné pour les combats de chien". Ce pitbull mord ton gamin à l'abdomen. Que va-t-il se passer pour ce chien ? Préfères-tu le laisser en vie en face de chez toi ?

Donc bien sûr que non, on ne traite pas les êtres vivants tous pareils. On se met tous des barrières, qui ne sont pas au même niveau pour tout le monde (=les végans sont "plus égalitaires"), mais le mécanisme même de la vie est un mécanisme de prédation et d'extension. Si tu étends la population, tu le fais forcément au détriment d'une autre espèce/tribu, que tu sois fourmi ou être humain.

Donc oui bien sûr, on peut faire attention et limiter cet impact, mais s'imaginer l'égalité parfaite de traitement est à mon sens complètement utopique.

Un autre exemple : tu es végan, donc tu manges des légumes (/légumineuses/céréales/...). J'ai de nombreux collègues indiens (=85% de végétariens), dont certains sont jaïns. Et bien ils ne mangent aucune plantes à bulbes (carottes, pommes de terre, ...), car quand tu les manges, tu tues la plante entière, tu commets dont un acte de violence...

Donc pour eux quand tu manges ce genre de choses, tu es au-delà de leurs limites car tu ne traites pas toutes les créatures sensibles de la même manière. Oui, pour eux, une pomme de terre est sensible (ils attendent même 3/4 d'heure avant de manger les végétaux juste coupés, car ils "peuvent encore ressentir des sensations").

De la même manière, la construction de ton logement a forcément "exproprié" les animaux qui vivaient là (vers, insectes, petits rongeurs, ...). Et pourtant tu vis dedans...

Et quand tu discutes avec les madames/monsieurs tout le monde qui veulent (écologiquement) sauver la planète, tu te rends compte qu'ils y pensent pour leur cadre de vie ou celui de leurs descendants (humains), pas pour les fourmis ou les musaraignes. Sauf quand ces dernières participent à un équilibre qui leur est favorable... (les fourmis, elles, elles s'en foutent, elles ont de grandes chances de nous survivre :-) )


lundi
12 novembre 2018, 00:08
 
 

Alors d'accord avec toi Selune mais d'où sort ce "mord à l'abdomen" ? Pourquoi cette partie du corps en particulier ? Du vécu ?


lundi
12 novembre 2018, 08:35
 
 

Evidemment que Selune a raison mais un Vegan te répondra: "bien sûr qu'on peut pas etre à 100 % vegan, mais on fait au mieux" et voilà 1 partout. Le désaccord est plus profond et fondamental.

Un clan pense que c'est naturel de se servir d'animaux, d'autres penses que non, que ce n'est pas naturel. Bref c'est un cassage d'axiome fondamental qui n'est basé généralement sur des projections empathiques humaines exacerbée et qui amène à défier la Nature elle même. Car si nous ne sommes plus des prédateurs omnivores et que nous donnons aux animaux une sensibilité spéciste, alors eux aussi devront se mettre aux croquettes pour éviter tout paradoxe.

C'est ici la mort et la souffrance qui ne sont plus assumées comme des réalités intrinsèques mais reléguées aux confins d'une inhumanité arriérée. Et bien plus que d’amarrer le Titanic ou jouer avec les cellules souches, c'est bien ça "se prendre pour Dieu". Et il est là le problème fondamental car il ne peut se résoudre par un simple: qui a raison ou qui a tort.

Le véganisme n'est pas un problème en soit, j'ai quelques amis atteint par ce fléaux mais l'idéologie naïve et pavée de bonnes fausses intentions derrières est un réel danger de dérive sectaire. Surtout quand on sait que la plupart des vegan craquent très souvent devant un fromage ou des lardons (en tant qu'invité ou en cachette) mais le tabou est déjà bien présent.

Mais dans le courant Vegan, il y aussi ceux qui ne veulent plus utilisé de produits testés sur les animaux. Et pour le coup c'est bien le summun de la naiveté du mouvement. Tous ! absolument Tous les médicaments en médecine passent par une phase de test en condition réel sur des êtres humains. Évidemment c'est mieux chiadé que sur des animaux mais alors sont-ce les tests le problème ou les vegan devraient arrêter tout traitement?

Le vegan ne résout rien, il ampute au gré des modes. Le problème c'est l'infection d'après. Car c'est bien beaux d'avoir plein de belle certitudes utopiques quand on vit dans un monde complètement battis sur son contraire, d'en profiter à la force de l'âge et de faire croire qu'on nous est prêt pour une nouvelle ère alors qu'elle est intestable.

Bref le véganisme dans sa branche la plus extreme ce ne sont ni plus ni moins que des mormons qui veulement quand même pas arrêter les jeux vidéos et ça le discrédite complètement.


D'ailleurs on parle de Véganisme mais il n'existe pas UN seul courant vegan (normal pour une série d'idées basées sur des principes paradoxaux) mais plusieurs dont deux principaux: Les «abolitionnistes» et les «welfaristes», les premiers étant les hard core et les deuxième un peu plus fléxible .. donnant la branche la plus smooth du veganisme: les flexitariens (courant dont je pourrais presque me revendiquer, d'un point de vue de condition de vie animal et d'écologie: les deux seuls arguments valables mais qui n'ont aucun rapport avec les idées fondamentales du véganisme)


lundi
12 novembre 2018, 13:42
 
 

Tant d'ignorance et de préjugés me laissent rêveur.

En fait, tu dois vouloir faire un bingo en cochant les cases de toutes les argumentations fallacieuses qui existent.


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
lundi
12 novembre 2018, 14:25
 
 

LeChat a écrit :
Tant d'ignorance et de préjugés me laissent rêveur.

En fait, tu dois vouloir faire un bingo en cochant les cases de toutes les argumentations fallacieuses qui existent.


je connais par cœurs toutes les théories de ce qu'est la vérité et ses biais: ranger les niveaux d'argumentations dans des cases pour les juger fallacieuses ou non alors que TOUT est biaisé et que donc tout argument pourrait de par nature être considéré comme fallacieux.

Mais mec t'as vu les tiens? t'a vu les flyers de mauvaises fois ou les vidéos incohérentes que t'a sorti ici? Tu prend ce qui t'arrange et franchement c'est généralement même pas fallacieux mais factuellement inexact.

Surtout que justement je n'apporte de contre argument anti vegan (à part les tests sur animaux) , j'explique pouquoi je suis fondamentalement contre et t'a rien à répondre puisque c'est évidemment un point de vue axiomatique.

Donc souligne UNE seule phrase qui t'as choqué par sa bêtise et je pourrais peut etre y répondre (voire corriger) mais sinon ça sert à rien.


lundi
12 novembre 2018, 14:30
 
 

"et qui amène à défier la Nature elle même" : faux

"Un clan pense que c'est naturel de se servir d'animaux, d'autres penses que non" : c'est faux. Les végans pensent que si l'on peut éviter de faire souffrir ou de tuer des animaux alors pourquoi ne pas le faire ? Rien à voir avec quelque chose de "naturel" (mot qu'il faut utiliser avec précaution vu que beaucoup de choses peuvent être considérées comme naturelles sans l'être). Parce que un truc que tu ne veux pas comprendre c'est que "omnivore" veut dire "choix du régime alimentaire" pas "obligation". Mais admettre cela te montrerait que c'est toi qui sciemment choisit de faire souffrir et tuer des animaux et ça te poserait un problème (dissonance cognitive). Je le sais, j'ai eu cette phase là avant de me faire violence pour ouvrir les yeux.

"alors eux aussi devront se mettre aux croquettes pour éviter tout paradoxe. " : c'est toi qui fait cette déduction. Elle est fausse. Il n'y a pas de paradoxe à ce que nous nous changions notre régime alimentaire. C'est indépendant des autres créatures.

"C'est ici la mort et la souffrance qui ne sont plus assumées" : C'est faux. Sérieux, où tu peux aller chercher ça ?

Je passe tes phrases toutes faites et tes comparaisons à deux balles.

Mais t'inquiète, les personnes qui pensent (et se cachent la réalité) comme toi sont suffisamment nombreuses pour que nous finissions de détruire la planète par les dégâts énormes que cela engendre (je ne t'explique même pas quand des pays qui n'ont pas encore notre mode de vie vont nous rattraper).
Mais cela me va aussi (je n'espère même pas te convaincre hein, je relève juste tes biais) car je pense que la disparition de l'humanité qui en résultera sera un bien pour la planète.

Edit : Même moi qui fait mon possible (en restant vivant) pour abaisser mes dégâts environnementaux, ce n'est pas encore suffisant.


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
lundi
12 novembre 2018, 16:04
 
 

LeChat a écrit :
"et qui amène à défier la Nature elle même" : faux


Bah si certaines personnes de ce mouvement Vegan le pense, mais comme c'est un mouvement hétéroclyte, faut moins se sentir viser que d'avoir du recul sur ses compères.

LeChat a écrit :
"Un clan pense que c'est naturel de se servir d'animaux, d'autres penses que non" : c'est faux. Les végans pensent que si l'on peut éviter de faire souffrir ou de tuer des animaux alors pourquoi ne pas le faire ? Rien à voir avec quelque chose de "naturel" (mot qu'il faut utiliser avec précaution vu que beaucoup de choses peuvent être considérées comme naturelles sans l'être). Parce que un truc que tu ne veux pas comprendre c'est que "omnivore" veut dire "choix du régime alimentaire" pas "obligation". Mais admettre cela te montrerait que c'est toi qui sciemment choisit de faire souffrir et tuer des animaux et ça te poserait un problème (dissonance cognitive). Je le sais, j'ai eu cette phase là avant de me faire violence pour ouvrir les yeux.


On n'en sait rien du tout ! et aux dernières nouvelles faux sans substitues (avec les complications que ça entraine à la fois dans la méconnaissance des seuls protéines synthétisées mais aussi de par leur élaboration qui ne coupera pas à la nécessité d'utilisation des bactéries OGM). Une grande prudence s'impose.

Donc j'en vient aux fameux "Choix". Moi qui mange si peu de viande mais quand même, ais je la sensation de choisir de le faire ?.. non, je l'accepte car je n'ai rien choisit du tout (comme tous les omnivores et par définition je deviens donc plus anti spécisme que toi et moins.. comment vous dites déjà ? anthropocentré ? ) et c'est pas demain que j'avalerais des pilules pour compenser.

En bouffant du fromage et des œufs et en achetant un pull en laine, ais je la sensation d'exploiter l'animal? non je remercie cette symbiose tout en regrettant qu'elle soit dorénavant à sens unique dans la majorité des cas.

Mais ce qui nous différencie le plus, au dela de ce vocable c'est que je ne suis pas spécisme dans le sens où j'irais sans doute combattre l'avortement bien avant d'aller défendre une poule ou un poisson (pour te dire..).

LeChat a écrit :
"alors eux aussi devront se mettre aux croquettes pour éviter tout paradoxe. " : c'est toi qui fait cette déduction. Elle est fausse. Il n'y a pas de paradoxe à ce que nous nous changions notre régime alimentaire. C'est indépendant des autres créatures.


Non non dans des vidéos que tu as posté toi même ici

LeChat a écrit :
"C'est ici la mort et la souffrance qui ne sont plus assumées" : C'est faux. Sérieux, où tu peux aller chercher ça ?


idem que précédemment.

LeChat a écrit :
Je passe tes phrases toutes faites et tes comparaisons à deux balles.


tu me feras un chèque, pas de petits profits.

LeChat a écrit :
Mais t'inquiète, les personnes qui pensent (et se cachent la réalité) comme toi sont suffisamment nombreuses pour que nous finissions de détruire la planète par les dégâts énormes que cela engendre (je ne t'explique même pas quand des pays qui n'ont pas encore notre mode de vie vont nous rattraper).
Mais cela me va aussi (je n'espère même pas te convaincre hein, je relève juste tes biais) car je pense que la disparition de l'humanité qui en résultera sera un bien pour la planète.

Edit : Même moi qui fait mon possible (en restant vivant) pour abaisser mes dégâts environnementaux, ce n'est pas encore suffisant.


Fait pas trop de généralité car tu ne me connais pas tant. [myLife] Je ne suis et je n'ai jamais été un consommateur excessif. J'ai jamais eu de télé (inutile), un smartphone quand j'ai plus eu le choix, j'ai des fringues pour 2 semaines que je changent si j'y suis obligé et que je répart (oui je sais coudre). Et si j'en parle c'est qu'on devrait aussi regarder l'impact de la surconsommation de vêtements.. c'est quasiment pire que tout et inutile. Je cherche toujours un appartement à moins de 5km de mon lieu de travail pour y aller en vélo (qualité de vie). Je ne prends quasiment aucune photo car leurs sauvegardes est energivores (et à 98% inutiles). Je me lave en 5 minutes, jamais pris un bain depuis.. me rappelle plus. J'utilise pas trop de chauffage l’hiver, un 18° me va parfaitement et le coupe la nuit. Je mange quasi pas de viandes et des légumes de saison la majorité du temps. Mais c'est même pas par idéologie "écologique" c'est par bon sens de cadre de vie, financier, d’intérêt et d'impact. Mais surtout je n'ai jamais trop de plaisir à manger, je ne défends pas mon steak. Le seul plaisir que j'ai à table ce sont les extrémités: l'apéro et le café clope à la fin, le reste ça ne me sert qu'à survivre pour recommencer ces extrémités. [/myLife]

Gamin quand j'allais à la campagne, j'entendais des "ça fait du bien ce retour à Nature", moi ce que je voyais c'était pas du tout de la nature c'était des champs: sûrement le pire impact de l'Homme sur la nature: lui prendre trop d'espace (d'ailleurs ce serait donc pas notre siècle industriel qui aurait commencer à largement alourdir l'impact écologique/habitant en Occident mais le moyen âge, enfin bref). Et alors je me suis rendu compte que les citadins font bien plus de sacrifice écologique que ceux qui vont dans la campagne pour se mettre au vert. Ils perturbent bien moins l'espace qu'on devrait réserver à la Nature sauvages.. n'es tu pas d'accord?

Et ne t'inquiète pas trop pour la planète, on la détruira pas.. nous oui partiellement peut être (surtout par les guerres qui risquent d'éclater pour certaines ressources), notre mode de vie en faite (ce qui est d'ailleurs la raison pour laquelle personne fait rien car les contraintes pour diminuer l'impact environnemental reviendrait aux même que celles qu'on aura si on fait rien donc les gens attendent de ne pas avoir le choix).

Mais elle jamais. Elle a vu bien pire.

Et voilà tu viens d'exposer le problème sectaire: y'a VOUS et les autres: "les personnes qui pensent (et se cachent la réalité*) comme toi" . Au milieu: un néant hypocrite. J'ai l'impression d'entendre un gars du Temple Solaire. Sauf qu'ils sont allés au bout de leur raisonnement.

* J'adore ce terme: "se cacher de la réalité" qui ne veut absolument rien dire. Parce que il faudrait savoir de quelle réalité tu parles? Changement climatique? acidification? bien etre animal? impact de la présence humaine? surconsommation? Y'en a une chiée de réalités dont chacune est un pb quasi chaotique et dont certaines ont été mon job. et je t'assure que y'a pas besoin d'avoir "le vegan spirit" pour s'en rendre compte. Mais bon si pour toi, ne plus manger d’omelette te faire sentir dans le coup, au-dessus la mêlée bête et ignare qui ose critiquer le saint mouvement Vegan et ses dérives, libre à toi.


lundi
12 novembre 2018, 16:57
 
 

Selune
#86 Budmo !

hohun a écrit :
Alors d'accord avec toi Selune mais d'où sort ce "mord à l'abdomen" ? Pourquoi cette partie du corps en particulier ? Du vécu ?


Non non, j'essayais juste de donner des exemples au Chat montrant qu'évidemment il est un minimum spéciste, et qu'il se fera passer devant les animaux dans de nombreux cas, quand bien même il fait plus attention que moi (/nous).

Dire qu'on est antispéciste, pour moi c'est l'argument le plus pourri des végans. J'ai déjà défendu d'autres arguments végans ici (ce qui m'a valu des corrections du "clan en face", j'adore être populaire :-) ), par exemple sur l'impact écologique, mais le "respecter de façon égale toutes les créatures sensibles", c'est juste tellement faux que je ne comprends pas qu'une personne réfléchissant un minimum puisse l'utiliser, les exemples sont faciles à trouver.

Et comme je l'ai dit : quid de la souffrance de la carotte ? de la pomme de terre ? Il y a plusieurs études montrant que les plantes réagissent aux agressions, en communiquant entre elles ou en générant des substances spécifiques (qui repoussent l'agresseur ou appellent son prédateur). Donc on fait quoi ? On arrête de manger des plantes aussi ? Il ne va pas nous rester beaucoup d'options...

La réalité est plutôt que nous mettons tous des barrières entre espèces, sauf que nous les mettons plus ou moins haut dans la complexité des espèces. Certains sont omnivores (=mangent de tout sauf de l'humain) comme moi, certains ne mangent pas de viande mais du poisson, certains ne mangent pas de créatures avec un système nerveux central (basés sur de critères assez moyennement rationnel mais bon...), certains pas de plantes à bulbes...

Je ne dis pas que mon point de vue est meilleur que ceux des végétariens/aliens/égans/jains, mais j'accepte au moins d'écouter ce qu'il m'en dise sans (trop de) biais, que je sois d'accord ou pas. Et en ceci je rejoindrais la conclusion du dernier post de Pisto.


vendredi
16 novembre 2018, 13:24
 
 


Ajouter un commentaire

Vous devez être identifié pour poster un commentaire.

# 11:26:25
(carwin) des vrais même
# 11:26:10
(carwin) Gaffe, ce sont des vraies [url]
# 07:52:06
(hohun) Putain il a génétiquement le pointeur déjà placé pour le tir à la tête
# 23:19:09
(Pisto) 18:42:36 putain même pas le temps de jouer [image]
# 20:53:03
(gwendal) Non mais franchement vous avez pas le droit de toucher à une légende pour faire une merde [url]
# 18:42:36
(Pisto) marrant la dernière version de "Qui est ce ?" avec les flics ! A moi: alors, porte il des lunettes ??
# 18:41:53
(Pisto) [url] donc on a son prénom, la 1ere lettre de son nom et qu'il a yeux foncés et les cheveux noirs, sourcils épais et courte barbe.
# 17:30:40
(Totaly FuRy) Si il est possible de mettre ses propres levures et autres, ça peut avoir un marché chez les amateurs de bières qui brassent eux même. Mais dans ce format pseudo industriel c'est pas du tout évident.
# 15:55:14
(gwendal) 15:16:57 : Il y a un marché pour ce truc ?. Patienter deux semaines !!!!
lire la suite de la tribune