l'asile.fr


Un film que vous avez ni aimé ni pas aimé.

Lama colérique
#721 Erotomane

Gingembre a écrit
tout est tellement orienté RPG que tu passes plus de temps à unlock des armes / skills et autres dans les menus après chaque partie qu'à jouer...
Je être légèrement déceptionite
Putain, mais quel est le crétin qui a pensé que ce type de système était une bonne idée ? J'ai presque arrêté de jouer en ligne depuis que tous les jeux ont ce type de système à la con


vendredi
27 novembre 2015 à 17:00
 
 

en fait c'est la partie solo (terrorist hunt / lone wolf / disarm bomb) qui est devenu injouable, tu as maintenant des ennemis infinis.


vendredi
27 novembre 2015 à 19:48
 
 

Gingembre
#723 Affreudisiaque

Ah mais le solo il est pourri on est d'accord


samedi
28 novembre 2015 à 00:45
 
 



Spoiler : afficher/masquer


Dernière modification le 28/02/16 à 00:17 par CAPTN_CAVERN
samedi
27 février 2016 à 23:49
 
 


Deadpool: humour débile, forcé et pas forcement très drôle, action limité à deux scènes d'action pour tout le film, les personnages secondaires ne sont pas très intéressant, le personnage principale ne l'est pas tellement non plus. Mais c'est rythmé et ça se regarde sans être pénible.


dimanche
27 mars 2016 à 21:00
 
 

Room
de Lenny Abrahamson (inconnu au bataillon)



sur le conseil de hohun !

Alors ok, c'est bien filmé, le huit clos marche pas mal, le script travaillé et tout ça mais...

Spoiler : afficher/masquer


mardi
29 mars 2016 à 20:43
 
 

Spoiler : afficher/masquer


mardi
29 mars 2016 à 21:09
 
 

hohun a écrit
Spoiler : afficher/masquer


Spoiler : afficher/masquer


mercredi
30 mars 2016 à 00:48
 
 

Neon Demon, par le réalisateur de Drive.

Ce film me pose un véritable problème de conscience : est ce que c'est génial ou tout moisi ?
En tout cas la plastique de l'image est superbe, pour le reste... je n'ai pas compris la finalité, je n'ai pas compris ce que venait faire Keanu Reeves là dedans, je n'ai pas compris le côté dérangeant de certaines scènes et j'en passe.


dimanche
20 novembre 2016 à 17:07
 
 

Gingembre
#730 Affreudisiaque



Quelques moments de gloire, mais l'ensemble ne tient pas vraiment. Manque de cohérence, trop souvent caricatural, trop de longueurs, voire des séquences inutiles où tu sens qu'ils se sont juste fait plaisir au détriment de l'intrigue et des enjeux.
Dans la veine d'Intolerable Cruauté ou Burn after reading...pas très inspiré...Dommage, vu le pitch je m'attendais à un miroir génial de Barton Fink, du coté du producteur.


mercredi
11 janvier 2017 à 09:40
 
 

assez d'accord, regardé et aussi vite oublié...


mercredi
11 janvier 2017 à 09:58
 
 

Je me suis endormi 2 ou 3 fois. Bon j'étais naze mais quand même, bien déçu aussi.


mercredi
11 janvier 2017 à 09:59
 
 

Rogue one
de Gareth Edwards




Bon bah pas excessivement kiffé, ça manque d'intrigue intéressante (voire d’épopée digne de la saga) mais, putain, il est 100 fois mieux sur tous les plans que la bouse de DJ JJ et sans JEDI quoi !

C'est quand même ballot !


Dernière modification le 08/04/17 à 00:43 par Pisto
samedi
08 avril 2017 à 00:21
 
 

J'ai la flemme pour mettre en forme mes propos alors j'vai quoter la critique qui correspond le plus à ce que j'en ai pensé

Passengers
de Morten Tyldum




Le Monde

Alors, oui, les décors sont somptueux, les images magnifiques, la musique d’Imagine Dragons intéressante (la BO d’Hunger Games était déjà d’eux), les acteurs beaux* et attachants… mais what else ? Une heure et demie de mélo autour du bel amour impossible ou contrarié, c’est long.


Jennifer Lawrence quand même ! Et je savais pas Chris Pratt savait jouer..

Spoiler : afficher/masquer



Reparer les vivants
de Katell Quillévéré






La voix du Nord

le récit rebondit d’un personnage à l’autre de la manière la plus conventionnelle qui soit. L’on se prend alors à regretter le souffle romanesque, les folles embardées, la fièvre cinématographique, tout ce qui poussait "Suzanne", son film précédent, vers le haut. Déjà rentrée dans le rang, K. Quillévéré ?


Dernière modification le 10/04/17 à 18:06 par Pisto
lundi
10 avril 2017 à 00:38
 
 

Gingembre
#735 Affreudisiaque

Bone Tomahawk
20mn de trop qui fait que le second acte s'essouffle, mais ça se laisse voir
D'toute façon y'a Kurt Russell dedans alors ça ne pouvait pas être mauvais, je prenais pas grand risque


mercredi
02 août 2017 à 09:37
 
 

Ouais, même avis, trop long et un peu trop plat.


mercredi
02 août 2017 à 10:42
 
 

Comme Jane Birkin !


lundi
07 août 2017 à 19:06
 
 

Gingembre a écrit
Bone Tomahawk
20mn de trop qui fait que le second acte s'essouffle, mais ça se laisse voir
D'toute façon y'a Kurt Russell dedans alors ça ne pouvait pas être mauvais, je prenais pas grand risque


Dimanche, j'ai vu Fast & Furious 8 avec Kurt Russell...
J'ai ne pas pris de grand risque non plus, je savais que ce serait mauvais, mais là, faut avouer que ça va être difficile de faire pire :(
Qu'est ce qu'il est venu faire dans ce film ?


lundi
07 août 2017 à 20:20
 
 

Gingembre
#739 Affreudisiaque

Gagner de quoi nourrir sa famille, comme l'homme honnête et travailleur qu'il est.
Kurt Russell est un exemple pour la jeunesse


lundi
07 août 2017 à 20:44
 
 



Dans l'esprit de intouchable. Traiter un sujet grave dans la légèreté et l'humour, mais il manque quelque chose pour accrocher complètement.
Un film réalisé par Grand Corps Malade. Pour un premier film, c'est quand même plus que bien. Il raconte sa propre expérience de rééducation.
La fin est pour moi complètement bâclé, ce qui est vraiment dommage, car le reste est plus que agréable à regarder avec des bons moments d'humour.


lundi
09 octobre 2017 à 09:35
 
 

Blade Runner 2049
de - par - Denis Villeneuve



je copieras la critique de Sud-Ouest, j'aurais pas dit mieux :

Certes, on est dans un rêve plus que dans un film d’action, certes, on se félicite que Villeneuve n’ait pas cédé aux sirènes contemporaines de la vitesse, mais à figer démesurément son intrigue, il la rend d’autant plus insignifiante qu’elle se devine vite.


C'est beau, c'est bien filmé mais qu'est ce que c'est que cet enjeu à la à la mords-moi-le-nœud étalé sur 2h30.. sérieux?

Spoiler : afficher/masquer


ballot pour un maître du twist


Dernière modification le 09/01/18 à 10:24 par Pisto
jeudi
04 janvier 2018 à 09:55
 
 

Logan Lucky
de Steven Soderbergh



Ceacy a écrit
Logan Lucky

"Ocean's Eleven version bouseux". C'est drôle, pas prétentieux, bien fait.



Sur tes conseils Ceacy.

Le pitch sonnait bien mais je serais pas aussi enthousiasme que toi. Il essaye de faire dans l'originalité (décalé, autodérision), et l'intention est là, mais il manque de travail pour en faire un bon film.

Le projet et l'idée sont pas mals et le début donne un bon ton mais le hic c'est qu'il n'assume pas complétement le côté bouseux et s’embourbe dans une intrigue compliquée, incohérente et d'une narration un poil ennuyante.

Tout l'enjeu est mal scénarisé, on comprend rien du pourquoi du comment des personnages. Bref, on perd l'immersion.

Spoiler : afficher/masquer



Je suis assez d'accord avec la critique de Avoir-alire:

Logan Lucky ne sait pas sur quel pied danser pour la simple et bonne raison que son écriture et sa mise en scène semblent tout du long en parfaite contradiction. Le résultat est inévitablement un film bancal, trop peu drôle pour être une bonne comédie et trop mal rythmé pour être un thriller percutant.


Puis à la fin du film, on a quand même le droit à ça :



Je préferais le Soderbergh d'il y a 15 ans, il se foule plus trop.


Dernière modification le 10/01/18 à 00:12 par Pisto
mardi
09 janvier 2018 à 23:32
 
 

Oui, bon, j'ai cédé à mon enthousiasme.


mercredi
10 janvier 2018 à 05:50
 
 

Three Billboards Outside Ebbing, Missouri
de Martin McDonagh



Bien tenté McDonagh, tu as du talent, mais n'est pas les frères Coen qui veut.


Dernière modification le 24/01/18 à 09:24 par Pisto
mardi
23 janvier 2018 à 15:16
 
 

Pisto a écrit
Three Billboards Outside Ebbing, Missouri
de Martin McDonagh



Bien tenté McDonagh, tu as du talent, mais n'est pas les frères Coen qui veut.



Moi j'ai bien aimé. Au contraire, je supporte très mal cette espèce de latence qu'ont les Coen dans leurs récits, et ce film les évite avec brio.


jeudi
25 janvier 2018 à 11:04
 
 

latence ?

3 billboards est pas mal, mais le trouve trop "américain", trop convenu dans son humour.

Je trouve aussi que la mise en scène supplante le récit: ce qui peut être pas mal si le récit à une direction claire contrairement à ce film où la fin, mi ouvert mi alambiqué, montre une perte de contrôle et de l’intérêt du récit.


Dernière modification le 25/01/18 à 11:12 par Pisto
jeudi
25 janvier 2018 à 11:12
 
 

Pisto a écrit
latence ?


Pour moi, beaucoup des films des frères Coen (Fargo en tête de gondole, j'ai beau essayer, je me fais juste chier devant ce film) regorgent de moments de lenteur sans saveur, où on se demande ce que l'on fout là, et que l'écriture ou la mise en scène n'arrivent pas à endiguer. The Big Lebowski est atteint de la même tare, il tire en longueur malgré des moments de génie.

Je ne pense pas que la mise en scène supplante le récit dans ce film. Très tôt dans le film, on te montre que chaque personnage est un peu vain (pour ne pas dire nihiliste pour rester dans la Coenerie) et que personne n'a vraiment raison. Partant, à moins d'une erreur colossale, il est difficile de foirer le récit. D'autre part ce film ne brille pas par sa mise en scène, je trouve, qui est classique si on s'en tient à un registre indie sérieux-décalé, et qui d'ailleurs a le mérite de ne pas faire prétentieux. On pourrait même dire qu'au final, le truc le plus osé du film, c'est son titre.


jeudi
25 janvier 2018 à 11:23
 
 

Oui tous les films des Coen ne sont pas exceptionnels. Mais The Big Lebowsky ne tire sur auncune longueur ! Hérétique !

Ce film rentre purement dans la tradition des "fables" américaines avec son lot de personnage très (trop) définis. Ca me dérange pas, c'est un style mais je trouve qu'ils sont un peu trop convenus et que leurs progressions frisent la complaisance (personnage de Dixon en particulier).

Et le vraiment gros hic c'est le traitement du personnage joué par Peter Dinklage qui est vraiment honteux et surannée (mais là je pense qu'ils ont du couper plein de truc avec lui au montage, mais à force de couper, fallait mieux tout enlever).

Oui la mise en scène est classique mais très travaillé. Voire trop ce qui donne au film cette sensation d’enchaînement de sketchs également un peu trop convenu. Le décalage du film se situe que dans sa mise en scène et presque pas dans les personnages (contrairement par exemple à O'brother qui mélange extrêmement bien les deux)

Voilà, il est loin d'être mauvais mais de là à friser des Oscars...


Dernière modification le 25/01/18 à 12:04 par Pisto
jeudi
25 janvier 2018 à 11:56
 
 

Pisto a écrit
Ce film rentre purement dans la tradition des "fables" américaines avec son lot de personnage très (trop) définis. Ca me dérange pas, c'est un style mais je trouve qu'ils sont un peu trop convenus et que leurs progressions frisent la complaisance (personnage de Dixon en particulier).


Ah bah au contraire, j'ai été surpris de
Spoiler : afficher/masquer


Voilà, il est loin d'être mauvais mais de là à friser des Oscars...


Ah bah ça après, les oscars ça reste un congrès de l'autopaluchage congratulatoire, donc il y a en quelque sorte toute sa place.


Dernière modification le 25/01/18 à 12:06 par hohun
jeudi
25 janvier 2018 à 12:06
 
 


Répondre au sujet

Vous devez être identifié pour participer à ce topic.